• Ouattara : son troisième mandat, ses relations avec Gbagbo et Bédié, le RHDP, le cas Soro… Entretien exclusif
  • S.O.S : Aidez Pasteur, Dr Joseph N’Da avec les dépenses d’hôpital
  • AFRIQUE2050 – MR ASSALÉ TIÉMOKO ANTOINE DÉPUTÉ MAIRE DE TIASSALÉ SERA NOTRE INVITÉ – VEN 17 SEPT 2021 – Á PARTIR DE 10H45 (NEW YORK) 14H45 GMT
  • JROGER : MR ALIOU BAH LEADER DU MOUVEMENT DEMOCRATIQUE LIBÉRAL (MoDeL) EST NOTRE INVITÉ – JEUDI 16 SEPTEMBRE 2021 – Á PARTIR DE 18H30 (NEW YORK) 22H30 GMT
  • HOMMAGE SEM MAMADOU HAIDARA AMBASSADEUR PLENIPOTENTAIRE DE COTE D’IVOIRE AUX ETATS UNIS D’AMERIQUE EN FIN DE MISSION( 2018-2021)
  • COUP DÉTAT EN GUINÉE: L’HONORABLE IBRAHIMA ABE SYLLA PRESIDENT DE LA NGR-GUINÉE EST NOTRE INVITÉ MER 08 SEPTEMBRE 2021 A 19H
  • BAH OURY (UDRG) ET DR FAYA MILLIMOUNO (BLOC-LIBÉRAL) GUINÉE SONT NOS INVITÉS – MARDI 07 SEPTEMBRE 2021 – A PARTIR DE 18H (NEW YORK)
  • GUINÉE : L’incertitude règne en Guinée après le renversement du président Alpha Condé
  • RADIO AFRIQUE2050 – ÉMISSION REGARDS2050 DE CE JEUDI 19 AOUT 2021 A 21H00 EASTERN TIME (21H NEW YORK, 20H TEXAS, 3H DE PARIS)
  • SANTÉ : Les États-Unis envoient 1,2 million de vaccins anti-covid à la Côte d’Ivoire
  • Afghanistan: la conquête éclair des talibans ternit l’image des États-Unis
  • LA FRANCE OU L’HYPOCRISIE DE LA CLASSE POLITIQUE IVOIRIENNE
  • SEM MAMADOU HAIDARA AMBASSADEUR PLENIPOTENTAIRE DE COTE D’IVOIRE AUX ETATS UNIS D’AMERIQUE EN FIN DE MISSION( 2018-2021)
  • WATCH DEMOCRACY GROW EVENT : JOIN US AS WE CELEBRATE JULY 4TH
  • Rendez-vous Médiatique – Afrique 2050: Émission Heure De Vérité – Invité exceptionnel Pr Albert ONDO OSSA. Ce dimanche 27 juin 2021 dès 19H GMT…
  • Mme Pulchérie Gbalet, présidente de l’organisation Alternative citoyenne ivoirienne (ACI) est l’invitée de Jacques Roger le Samedi 15 Mai 2021 à partir de 13h GMT
  • JacquesRogerShow : ÉCOUTER LES ÉMISSIONS DE JACQUES ROGER TOUS LES JOURS A PARTIR DE 22H GMT
  • AFRIQUE2050 – ÉMISSION “SOLUTIONS” – TOUS LES VENDREDI A PARTIR DE 21H (N.Y) ET 2H DU MATIN GMT
  • ÉMISSION : LA CHRONIQUE DE KOUASSI DOUGAN – TOUS MARDIS A PARTIR – 21H30 (NEW YORK)
  • Le Secrétaire général tire la sonnette d’alarme et dénonce la « situation indécente » d’un « monde au bord du précipice »
  • CÔTE D’IVOIRE : ACTIVITÉS DES PARTIS POLITIQUES : UNG CONGRÈS ORDINAIRE DE L’UNG LE YAKRO 25 SEPTEMBRE 2021 À YAKRO
  • CÔTE D’IVOIRE : ACTIVITÉS DES PARTIS POLITIQUES : UNG CONGRÈS EXTRAORDINAIRE DE L’UNG LE YAKRO 25 SEPTEMBRE 2021 À YAKRO
  • CORRUPTION ET ABUS DE POUVOIR AU SEIN DES FORCES DE L’ORDRE : LE CAS DE MME LATHER RITU
  • COTE D’IVOIRE LE MASSACRE DES GENDARMES À BOUAKÉ EN OCTOBRE 2002
  • Côte d’Ivoire : l’espoir déçu du secteur pétrolier
  • HYDROCARBURES COTE D’IVOIRE : LES FAVEURS FISCALES DES OPÉRATIONS DE RECHERCHE ET EXPLOITATION PÉTROLIÈRES
  • USA : La tempête Ida sème le chaos aux Etats-Unis, au moins 44 morts à New York et aux alentours
  • HYDROCARBURES : Blocs pétroliers Ivoirien
  • Côte d’Ivoire : l’OMS confirme un mauvais diagnostic sur la Guinéenne supposée malade d’Ebola
  • COTE D’IVOIRE: « Découverte majeure » de pétrole et de gaz naturel
  • Afghanistan : quatre questions après la confirmation du retrait des Américains au 31 août
  • MUSIQUE : Mort à 65 ans de Jacob Desvarieux, enfant du rock et père du zouk

    By in Actualités Breaking News share share share share share share share share share share share share share share share share share share

    Le guitariste guadeloupéen Jacob Desvarieux, mort vendredi à Pointe-à-Pitre des suites du Covid-19, était l’un des fondateurs du groupe Kassav’, monument aux Antilles qui a connu un énorme succès dans les années 80 en mélangeant des musiques locales pour créer un style, le zouk.

    Agé de 65 ans, il avait été hospitalisé le 12 juillet après avoir été contaminé par le coronavirus. De santé fragile depuis une greffe rénale, il avait été placé en coma artificiel, avait récemment indiqué la production du groupe Kassav’ qui avait annulé tous les concerts prévus.

    Jacob Desvarieux of the band Kassav’

    “Les Antilles, l’Afrique et la musique viennent de perdre l’un de ses plus grands Ambassadeurs. Jacob grâce à ton art, tu as rapproché les Antilles à l’Afrique. Dakar où tu as vécu te pleure. Adieu l’ami”, a tweeté vendredi soir le chanteur sénégalais Youssou Ndour.

    – Interroger les origines –

    “Au départ, c’était un laboratoire: nous cherchions à trouver une bande-son qui fasse la synthèse de toutes les traditions et sons antérieurs, mais qui soit exportable partout”, avait raconté le musicien au journal Libération en 2016.

    Un cocktail qui donnera naissance à des tubes festifs et dansants chantés en créole, comme “Zouk la sé sèl médikaman nou ni” (1984, sur un album que Desvarieux cosigne avec un autre fondateur de Kassav’ mais qui ne sort pas sous le nom du groupe) ou “Syé bwa” (1987).#photo1

    La création de Kassav’ en 1979 puis son essor la décennie suivante s’inscrivent dans deux tendances de ces années-là.

    D’une part, la montée du sentiment identitaire et des mouvements régionalistes à la fin des années 70. En Outremer, en Corse ou en Bretagne, cela amène nombre d’artistes locaux à se réapproprier leur culture et leur langue et à moderniser des musiques traditionnelles.

    “A travers notre musique, nous interrogions nos origines. Qu’est-ce qu’on faisait là, nous qui étions noirs et parlions français?”, expliquait à Libé Desvarieux, la voix douce et voilée et les cheveux blanchis par les années.

    – “World music” –

    “Comme les Afro-Américains des Etats-Unis, nous cherchions des réponses pour reprendre le fil d’une histoire qui nous avait été confisquée”, ajoutait-il.

    D’autre part, Kassav’ explose en même temps que la “world music”, les musiques du monde: au milieu des années 80, le public a soif de musiques lointaines et métissées.#photo2

    “Notre musique se devait d’être +antillaise+, c’est-à-dire reconnue par les Antillais, contrairement à ce qu’il se passait alors avec la world music: il s’agissait d’une musique anglo-saxonne avec un chanteur du tiers-monde, chantant parfois dans sa langue”, nuançait toutefois Jacob Desvarieux.

    Kassav’ (en référence à la cassave, une galette de manioc) est fondé en 1979 par des artistes guadeloupéens, Pierre-Edouard Decimus (du groupe Les Vikings de la Guadeloupe) et Freddy Marshall.

    Ils recrutent d’autres musiciens, dont Desvarieux, né en 1955 à Paris et qui, comme guitariste, revendique des influences rock, de Chuck Berry à Jimi Hendrix.

    La base du style du groupe est le gwo ka, musique guadeloupéenne marquée par les tambours. Il y ajoute d’autres ingrédients venus de toutes les Caraïbes – compas haïtien, biguine… – et un emballage moderne, avec de la basse, des cuivres et des claviers.

    – Afrique –

    Le premier album de Kassav’, “Love and Ka dance”, sort en 1979. 1980 marque la première apparition dans le groupe de celle qui en deviendra l’emblème: la chanteuse martiniquaise Jocelyne Béroard.

    Kassav’ atteint le pic de sa popularité à la fin des années 80. Il signe un contrat avec la multinationale du disque CBS, sort l’album “Vini Pou” en 1987 (disque de platine) et reçoit une Victoire de la musique en 1988.#photo3

    Encensé par le jazzman américain Miles Davis, le groupe enchaîne les concerts dans le monde entier. Et parallèlement aux nombreux albums de Kassav’, ses membres sortent des disques solo.

    Depuis, la mode du zouk est retombée, mais Kassav’ a continué d’attirer un public nombreux en concert.

    Monument aux Antilles et star en métropole, le groupe est également très connu en Afrique. Le clip de “Syé Bwa” a d’ailleurs été tourné à Kinshasa (République démocratique du Congo, qui s’appelait encore Zaïre).

    “L’Afrique s’est ouverte à nous avant même la France”, indiquait Jocelyne Béroard en 2019 au magazine Jeune Afrique.

    “Ils ne comprenaient pas le créole, mais ils répétaient plus ou moins phonétiquement, ou ils créaient leurs propres versions”, souriait-elle. “+Zouk la sé sel médikaman nou ni+ (“Le zouk est le seul médicament que nous avons”, ndlr) est, par exemple, devenu +Zouk la, j’ai mangé un demi-kilo de riz+!”

    © 2021 AFP

    Tags:
    Recommended posts