• Côte d’Ivoire: 10 ans après la crise post-électorale, Alassane Ouattara reçoit Laurent Gbagbo
  • MR JEAN BONIN EST NOTRE INVITÉ – SAMEDI 17 JUILLET 2021 – A PARTIR 15H GMT
  • AFRIQUE2050 – ÉMISSION REGARDS2050 – TOUS LES JEUDIS A PARTIR DE 21H (N.Y) ET 2H DU MATIN GMT
  • WATCH DEMOCRACY GROW EVENT : JOIN US AS WE CELEBRATE JULY 4TH
  • Rendez-vous Médiatique – Afrique 2050: Émission Heure De Vérité – Invité exceptionnel Pr Albert ONDO OSSA. Ce dimanche 27 juin 2021 dès 19H GMT…
  • Radio AFRIQUE 2050 – Emission Regards2050 de ce Jeudi 1er Juillet 2021 à 21h00 Eastern Time (21h Montréal, 20h Texas, 3h de Paris) – L’INVITÉ : ANGE OLIVIER GRAH
  • Mme Pulchérie Gbalet, présidente de l’organisation Alternative citoyenne ivoirienne (ACI) est l’invitée de Jacques Roger le Samedi 15 Mai 2021 à partir de 13h GMT
  • JacquesRogerShow : ÉCOUTER LES ÉMISSIONS DE JACQUES ROGER TOUS LES JOURS A PARTIR DE 22H GMT
  • AFRIQUE2050 – ÉMISSION “SOLUTIONS” – TOUS LES VENDREDI A PARTIR DE 21H (N.Y) ET 2H DU MATIN GMT
  • AFRIQUE2050 REND HOMMAGE A CHÉRIF DE WASHINGTON AIDARA, CONSEILLER DU 1ER MINISTRE DE LA GUINÉE ET COLLABORATEUR DE JACQUES ROGER
  • ÉMISSION : LA CHRONIQUE DE KOUASSI DOUGAN – TOUS MARDIS A PARTIR – 21H30 (NEW YORK)
  • USA : le virus frappe plus les femmes de couleur
  • AFRIQUE : 17 pays africains risquent une insécurité alimentaire aiguë due aux conflits, au Covid et à la crise climatique (ONU)
  • GABON : « Biens mal acquis » de la famille Bongo : BNP Paribas admet des « carences » mais pas d’« infraction »
  • MUSIQUE : Mort à 65 ans de Jacob Desvarieux, enfant du rock et père du zouk
  • SEM MAMADOU HAIDARA AMBASSADEUR PLENIPOTENTAIRE DE COTE D’IVOIRE AUX ETATS UNIS D’AMERIQUE EN FIN DE MISSION( 2018-2021)
  • Hydrocarbures: La justice néerlandaise déclare que les parts d’Isabel Dos Santos dans Galp doivent retourner à l’Angola
  • Investissement: Côte d’Ivoire: après S&P, Fitch Ratings confirme la bonne santé de l’économie en relevant la note souveraine à BB-
  • JO 2020 – Tableau des médailles : La Chine en tête, l’Afrique avec une médaille
  • Santé – Côte d’Ivoire : 300 millions $ de la SFI pour faire du pays un véritable « hub médical » en Afrique de l’Ouest
  • FINANCE : Un après Tidjane Thiam difficile pour le Crédit Suisse
  • Aux États-Unis, première peine de prison ferme pour un assaillant du Capitole
  • Diplomatie agricole ivoirienne : L’Ambassadeur Haïdara Mamadou en première ligne
  • Haïti: le Premier ministre intérimaire Claude Joseph quitte ses fonctions
  • Côte d’Ivoire: 473 personnalités inculpées pour détournement
  • EURO 2020 – RASHFORD, SANCHO ET SAKA VICTIMES D’INSULTES RACISTES APRÈS LA FINALE ITALIE-ANGLETERRE
  • DOSSIERS: LA CHARTE DE L’IMPÉRIALISME ou “La Charte de la Servitude”
  • COTE D’IVOIRE : La société de corruption.
  • Simone Gbagbo sort du bois
  • Simone Gbagbo sort du bois

    By in Côte d’Ivoire share share share share share share share share share share share share share share share share share share

    La future ex-épouse de Laurent Gbagbo s’exprime dans une lettre ouverte et une vidéo publiée sur les réseaux sociaux. Une lettre reprise et commentée par bon nombre de médias ivoirien, dont le quotidien Notre Voie, proche du FPI, l’ex-parti présidentiel.

    Simone Gbagbo à un meeting à Abidjan. 14 septembre 2019

    Voici ce qu’en dit ce journal : « Après les scènes jugées humiliantes à son encontre à l’aéroport lors de l’arrivée de son futur ex-époux, le 17 juin dernier et la médiatisation que celui-ci a donné à sa demande de divorce d’avec elle quelques jours plus tard, la première vice-présidente du FPI-GOR s’était terrée dans le silence, laissant le soin à ses proches de porter la parole pour elle. Vingt jours après, Simone Gbagbo réagit donc à travers une lettre à ses partisans. Sans parler de l’affaire de divorce mais en y faisant allusion, sans dire que Laurent Gbagbo n’est plus l’avenir mais en y croyant fermement, elle appelle ses “frères et sœurs” à avancer en fixant “nos yeux sur la vision” et non, sous-entendu, sur un homme. Elle dit merci au président de la République là où son futur ex-époux n’avait pas daigné le faire jusqu’à présent. Enfin, elle prône la paix et la réconciliation. »

    Le sillon de la réconciliation

    Fraternité Matin, le quotidien gouvernemental, met en avant, à sa Une, cette phrase de Simone Gbagbo : « Je dis infiniment merci au président Ouattara. » Fraternité Matin qui note que Laurent Gbagbo lui, n’a pas exprimé ce remerciement d’avoir pu rentrer au pays. « Les premiers pas posés, pointe le quotidien gouvernemental, l’ancien président a renfilé son manteau de guerrier avec des phrases comme “le combat continue”“je suis un soldat”, ou encore, “je n’ai pas perdu les élections”. Pour Simone, poursuit Fraternité MatinLaurent Gbagbo a manqué une belle occasion de se poser en Nelson Mandela qui a réussi à être un grand réconciliateur dans son pays. Aux militants du FPI, elle demande de dépasser la personnalité de Laurent Gbagbo et de s’inscrire résolument dans le processus de réconciliation. »

    Pour le quotidien Aujourd’hui à Ouagadougou, « Simone Gbagbo prend de la hauteur et trace les sillons de la réconciliation : ce divorce n’est pas uniquement conjugal et nuptial, pointe le quotidien burkinabé, mais pourrait bien glisser sur le terrain politique. En femme politique avertie, Simone Gbagbo sait qu’elle pourrait être la grande perdante en cas de mauvaise manœuvre. Ainsi, en s’exprimant de la sorte, elle prend les devants pour préserver le capital confiance des milliers de militants du FPI qui ne jurent que par elle et des milliers d’Ivoiriens qui louent son courage et sa ténacité. À présent que l’ex-détenue de la prison d’Odienné s’est exprimée et a affiché sa position, on peut affirmer, relève encore Aujourd’hui, que la Côte d’Ivoire dispose d’une ambassadrice pour une véritable réconciliation des cœurs. » 

    Elle n’a pas dit son dernier mot…

    Quel est le but véritable de Simone Gbagbo ?, s’interroge en écho L’Observateur Paalga. A-t-elle un agenda politique ?

    « Comment ne pas penser que dans ce message, où elle s’adresse aux Ivoiriens sur l’impératif de la réconciliation, elle parle en creux de son propre cas lorsqu’elle martèle : “le temps n’est plus aux imprécations. Ne donnons donc pas une place à l’amertume, à la rancune, à la douleur, à la déception et à la colère”. Un message subliminal dont on ne sait à qui il est adressé par cette passionaria de la politique ivoirienne qui ajoute : “restons calmes et gardons notre sang-froid”. Et que faut-il comprendre, s’interroge encore L’Observateur Paalga, quand elle insiste par ailleurs que l’essentiel est encore à venir ? On peut être sûr d’une chose en écoutant cette femme de caractère : elle n’a certainement pas dit son dernier mot. »

    Cavalier seul ?

    Alors quel avenir politique pour Laurent et Simone ? Il y a deux tendances au sein du FPI, souligne l’historien Maurel Ahounou, interrogé par Jeune Afrique. « L’une, plutôt light, portée par l’ex-Premier ministre Pascal Affi N’Guessan, et l’autre plus radicale (encore appelée GOR, pour Gbagbo ou rien), portée par les caciques de l’ancien régime. Ces deux tendances apparaissent, dans une certaine mesure, irréconciliables. Difficile de dire si Laurent Gbagbo réussira à réconcilier les désormais frères ennemis. Quid aussi de Simone Gbagbo, qui, aujourd’hui, malgré ses sympathies pour le camp GOR et sa popularité au sein de l’opposition, semble vouloir faire cavalier seul – ou y être contrainte ? Tôt ou tard, conclut l’historien, il faudra se résoudre à aborder les questions qui fâchent. »

    Tags:
    Recommended posts