• Ouattara : son troisième mandat, ses relations avec Gbagbo et Bédié, le RHDP, le cas Soro… Entretien exclusif
  • S.O.S : Aidez Pasteur, Dr Joseph N’Da avec les dépenses d’hôpital
  • AFRIQUE2050 – MR ASSALÉ TIÉMOKO ANTOINE DÉPUTÉ MAIRE DE TIASSALÉ SERA NOTRE INVITÉ – VEN 17 SEPT 2021 – Á PARTIR DE 10H45 (NEW YORK) 14H45 GMT
  • JROGER : MR ALIOU BAH LEADER DU MOUVEMENT DEMOCRATIQUE LIBÉRAL (MoDeL) EST NOTRE INVITÉ – JEUDI 16 SEPTEMBRE 2021 – Á PARTIR DE 18H30 (NEW YORK) 22H30 GMT
  • HOMMAGE SEM MAMADOU HAIDARA AMBASSADEUR PLENIPOTENTAIRE DE COTE D’IVOIRE AUX ETATS UNIS D’AMERIQUE EN FIN DE MISSION( 2018-2021)
  • COUP DÉTAT EN GUINÉE: L’HONORABLE IBRAHIMA ABE SYLLA PRESIDENT DE LA NGR-GUINÉE EST NOTRE INVITÉ MER 08 SEPTEMBRE 2021 A 19H
  • BAH OURY (UDRG) ET DR FAYA MILLIMOUNO (BLOC-LIBÉRAL) GUINÉE SONT NOS INVITÉS – MARDI 07 SEPTEMBRE 2021 – A PARTIR DE 18H (NEW YORK)
  • GUINÉE : L’incertitude règne en Guinée après le renversement du président Alpha Condé
  • RADIO AFRIQUE2050 – ÉMISSION REGARDS2050 DE CE JEUDI 19 AOUT 2021 A 21H00 EASTERN TIME (21H NEW YORK, 20H TEXAS, 3H DE PARIS)
  • SANTÉ : Les États-Unis envoient 1,2 million de vaccins anti-covid à la Côte d’Ivoire
  • Afghanistan: la conquête éclair des talibans ternit l’image des États-Unis
  • LA FRANCE OU L’HYPOCRISIE DE LA CLASSE POLITIQUE IVOIRIENNE
  • SEM MAMADOU HAIDARA AMBASSADEUR PLENIPOTENTAIRE DE COTE D’IVOIRE AUX ETATS UNIS D’AMERIQUE EN FIN DE MISSION( 2018-2021)
  • WATCH DEMOCRACY GROW EVENT : JOIN US AS WE CELEBRATE JULY 4TH
  • Rendez-vous Médiatique – Afrique 2050: Émission Heure De Vérité – Invité exceptionnel Pr Albert ONDO OSSA. Ce dimanche 27 juin 2021 dès 19H GMT…
  • Mme Pulchérie Gbalet, présidente de l’organisation Alternative citoyenne ivoirienne (ACI) est l’invitée de Jacques Roger le Samedi 15 Mai 2021 à partir de 13h GMT
  • JacquesRogerShow : ÉCOUTER LES ÉMISSIONS DE JACQUES ROGER TOUS LES JOURS A PARTIR DE 22H GMT
  • AFRIQUE2050 – ÉMISSION “SOLUTIONS” – TOUS LES VENDREDI A PARTIR DE 21H (N.Y) ET 2H DU MATIN GMT
  • ÉMISSION : LA CHRONIQUE DE KOUASSI DOUGAN – TOUS MARDIS A PARTIR – 21H30 (NEW YORK)
  • Le Secrétaire général tire la sonnette d’alarme et dénonce la « situation indécente » d’un « monde au bord du précipice »
  • CÔTE D’IVOIRE : ACTIVITÉS DES PARTIS POLITIQUES : UNG CONGRÈS ORDINAIRE DE L’UNG LE YAKRO 25 SEPTEMBRE 2021 À YAKRO
  • CÔTE D’IVOIRE : ACTIVITÉS DES PARTIS POLITIQUES : UNG CONGRÈS EXTRAORDINAIRE DE L’UNG LE YAKRO 25 SEPTEMBRE 2021 À YAKRO
  • CORRUPTION ET ABUS DE POUVOIR AU SEIN DES FORCES DE L’ORDRE : LE CAS DE MME LATHER RITU
  • COTE D’IVOIRE LE MASSACRE DES GENDARMES À BOUAKÉ EN OCTOBRE 2002
  • Côte d’Ivoire : l’espoir déçu du secteur pétrolier
  • HYDROCARBURES COTE D’IVOIRE : LES FAVEURS FISCALES DES OPÉRATIONS DE RECHERCHE ET EXPLOITATION PÉTROLIÈRES
  • USA : La tempête Ida sème le chaos aux Etats-Unis, au moins 44 morts à New York et aux alentours
  • HYDROCARBURES : Blocs pétroliers Ivoirien
  • Côte d’Ivoire : l’OMS confirme un mauvais diagnostic sur la Guinéenne supposée malade d’Ebola
  • COTE D’IVOIRE: « Découverte majeure » de pétrole et de gaz naturel
  • Afghanistan : quatre questions après la confirmation du retrait des Américains au 31 août
  • LETTRE OUVERTE À ALASSANE OUATTARA POUR EXIGER LE RETOUR DE L’ÉTAT DE DROIT ET LA LIBÉRATION DES PRISONNIERS D’OPINIONS EN CÔTE D’IVOIRE

    By in Nation Opinion share share share share share share share share share share share share share share share share share share

    Par : Jules Brou , Citoyen Ivoirien, Consultant en Stratégie Digitale 

    « J’ai encore le souvenir de notre seconde rencontre  , une rencontre avec  Alassane Ouattara Président , me serrant chaleureusement la main tout en me fixant d’un regard rassurant , vous disiez avec un air cool  ce 25 mai 2011  «  l’avenir de la Côte d’Ivoire  , c’est vous , la jeunesse !   Aujourd’hui , Mr le président , cet avenir ; vous le mettez en péril … »

                                                                 Paris, le 25 mai 2020

    Monsieur le Président,
    Je suis un  militant , un humaniste  engagé pour la paix et la démocratie  dans mon pays la Côte d’Ivoire ,avec le collectif que je dirige composé  des anciens membres  et responsables d’associations et d’Organisations Non Gouvernementales, toutes appartenant à des horizons politiques et philosophiques différents . 

    Le début de ce 21e siècle  fut   pour beaucoup d’entre nous le début d’un engagement aux côtés de votre formation politique actuelle ( le RHDP) . Après la crise identitaire qu’a connue notre pays de 1995 à l’an 2000 , nous  avons poursuivi notre soutien durant la crise politico-militaire qui débutait en  2002 , que le climat socio politique et les divergences politiques nous ont  imposés  jusqu’à perturber  le fonctionnement de l’état  , le plonger  dans une division ethno-régional, allant jusqu’à   faire perdre les valeurs sacrées de l’union entre Ivoiriens . Valeurs d’autrefois , que nous regrettons aujourd’hui . 

    Durant toute cette période, sur le terrain et à vos côtés, beaucoup se sont engagés contre l’exclusion , pour le respect de leur droit de citoyen Ivoirien  à part entière, pour l’égalité des chances , certains au prix de leur vie, d’autres en allant jusqu’à mener  une rébellion armée  pour la défense des valeurs qu’ils jugeaient républicaines , des valeurs dont vous étiez le symbole  . C’est l’époque où vos ennemis, scandaient  « Jamais !  Le burkinabé dramane Ouattara , ne sera président en Côte d’Ivoire . »
    Grâce  à une lutte , un combat mené par des Ivoiriens, vous avez pu un jour  acquérir la pleine citoyenneté et vous présenter à une élection présidentielle après tant d’obstacles et des années d’exil …Après le coup d’état de décembre 1999 , la rébellion armée de septembre 2002 puis  la crise post électorale d’octobre 2010 à avril 2011 , qui par la suite vous conduira au pouvoir grâce à une alliance politique avec un ennemi d’entre- temps devenu grand allié ; le président  «  Henri Konan Bédié » et le soutien des forces républicaines dirigé par le  premier ministre «  Guillaume Soro » pour ne citer que ces deux illustres personnalités  qui ont contribué de façon concrète  à  votre arrivée à la tête de notre nation  . Puis votre réélection en 2015 toujours appuyée par vos  grands alliés  et bien entendu avec le soutien des militants du rhdp et de la population acquise à la cause de cette formation politique  . Tous ce temps nous sommes restés solidaires de la population meurtrie, via des projets,  de réconciliation ,  de reconstruction, de vivre ensemble  dans lesquels nous nous sommes vaguement  impliqués.

    Nous constatons que vous avez tourné le dos aux idéaux , d’intégrité , d’exigence  démocratique , anti exclusionisme qui animaient  votre lutte des années 95-2011 pour lesquels nous vous avions soutenu par le passé.Nous avons accompagné votre lutte pour restaurer  ces idéaux . En octobre  2015, la victoire électorale du RHDP, dans un tout nouveau contexte, fut pour beaucoup d’entre nous l’élan d’un nouvel espoir ,  mais hélas …Nos avis sur la politique menée pendant les deux dernières  décennies  ont souvent  été divers, prenant pour exemple notre volonté de libération des prisonniers issues de la crise post électoral de 2010 qui a toujours trouvé la sourde oreille .
     Mais depuis 2017, et le déclenchement de la politique de la répression , de la terreur et des condamnations  contre tous ceux qui s’opposent aux décisions unilatérales du clan Ouattara , nous sommes consternés . Nous ne reconnaissons plus la Côte d’Ivoire que nous avions connu, celle  pour laquelle nous avons consacré temps et énergie et nous ne comprenons pas les raisons d’un tel revirement politique.

    Si au nom de mes camarades de lutte et en mon nom propre je m’adresse  à vous aujourd’hui, c’est parce que nous sommes révoltés. Nous ne pouvons que constater que vous ayez tourné le dos aux idéaux qui incarnaient votre lutte dans l’opposition et aux accords politiques vous ayant permis d’accéder à la magistrature suprême pour lesquels nous vous avions soutenu par le passé.Vous avez rompu le dialogue politique avec tous vos alliés d’autres fois ( Henri Konan Bedié , Guillaume Soro , Francis Wodié , Anaky Kobenan , Mabri Toikeuse)  , mais aussi avec toute l’opposition Ivoirienne. Lors d’un dialogue par procuration avec votre premier ministre autour  de l’organisation des prochaines échéances électorales,  vous avez opté pour une Commission électorale dite indépendante pour la forme mais composée dans le fond de vos tribuns,  creusant ainsi le fossé.Comment un homme, un haut fonctionnaire  du FMI  connu pour son parcours de technocrate , qui incarnait autrefois cette droiture d’esprit , ce modèle de réussite africaine , qui a passé des années dans l’opposition , en exil  , qui a vu ses proches subir le joug du pouvoir d’Abidjan ,  ses partisans dans les geôles ,  et qui portait en lui les valeurs de la démocratie, de l’inclusion , du dialogue politique de la justice sociale et de la liberté,peut-il ainsi se détourner du peuple qui les réclame aujourd’hui ? Mr le Président , Dois je vous rappeler vos  pensées profondes ce 1er  février 2001 lorsque vous avez appris l’arrestation  de Jean-Jacques Bechio depuis votre exil parisien . Mr le président doit-on peut-être vous faire un devoir de mémoire en citant quelques noms tels que Charles Josselin et Hubert  Védrine , en espérant que vous vous rendiez  compte de la situation vers laquelle vous êtes entrain de mener le navire Ivoire après tant d’années de lutte.
    Comme beaucoup d’autres, nous avions placé notre confiance en vous. A présent, comment expliquer les raisons qui vous poussent à marcher sur les traces de vos ennemis d’hier ? Comment expliquer, alors que nous entendons les cris de ceux qui dénoncent l’instrumentalisation de la justice à des fins d’écarter des candidatures à une élection présidentielle , la monopolisation des médias par votre formation politique , la violation des droits humains et des libertés fondamentales, vous-même, autrefois si proche de cette situation que vit le peuple , ne semblez pas les entendre ?
    Plusieurs personnes ont été assassinées par des milices  qui ne sont ni poursuivies, ni mis hors d’état de nuire. Des leaders de toutes les grandes formations politiques de Côte d’Ivoire pressentis pour être des candidats sérieux sont contraints à l’exil , privés de leurs droits civiques . Une cinquantaine  de personnes, principalement des députés , des diplomates et des hauts fonctionnaires, ont été incarcérés, sans aucun respect des garanties constitutionnelles et des procédures judiciaires, au motif  de « tentative de déstabilisations », pour la plupart  des faits requalifiés pour « diffusion de fausses rumeurs » . Tout ceci  pour avoir manifesté leur désaccord avec votre politique.Parmi eux, un ressortissant américain, Soro Simon , frère cadet du candidat déclaré à l’élection présidentielle ,  Guillaume Soro , lui-même contraint à l’exil et condamné par contumace pour des faits de recels ,lors d’un procès politique  à 20 ans de prison tout récemment  . Guillaume Soro qui s’est engagé corps et âme , pour une cause commune et qui est même allé jusqu’à dirigé une rébellion armée pour défendre les idéaux dont vous vous réclamez dans les années 2000 . 
    A des seuls fins d’empêcher Mr Soro d’être candidat à une élection présidentielle  et donc de conserver le pouvoir d’état par tous les moyens , vous avez refusé d’exécuter  une ordonnance d’une instance judiciaire internationale en l’occurrence la cour africaine des droits de l’homme . Vous avez alors violé la constitution de 2016 en son article 123 , allant jusqu’à retirer l’etat de Côte d’Ivoire du protocole de la cour africaine,  ternissant l’image de notre jeune démocratie auprès d’institutions internationales . Tout ceci en pleine sortie d’une crise sanitaire mondiale . 
    La vérité nous oblige à dire que nous reconnaissons aujourd’hui le combat de Guillaume Soro comme proche de celui que nous menions à l’époque contre l’absence de dialogue politique , le clanisme ,  la répression.   Un combat qui aujourd’hui s’étend  à une lutte contre vos remparts capitalistes et votre caporalisation du pouvoir  économique. Un combat qui,  aujourd’hui s’ouvre à celui de nos adversaires d’autres fois, qui avec le temps sont devenus nos frères d’une même lutte «  Sauver la Côte d’Ivoire » et avec qui nous partageons désormais une vision pour la Côte d’Ivoire de demain , celle d’un « après Ouattara » . 
    Au nom de cette lutte que nous avons menée à vos côtés, nous vous en conjurons de revenir aux idéaux démocratiques et à des valeurs républicaines . L’histoire  de la Côte d’Ivoire étant  récente , elle nous enseigne que l’exclusion , le manque de dialogue politique et la répression conduit inévitablement à une succession de crise pouvant entraîner un champ de ruine et des dommages sans précédent . Nous pouvons éviter de revivre ce cycle d’instabilité politique répétée .Par respect pour votre parcours de lutte, au nom de la solidarité que nous vous avions témoignée avec force et vigueur autrefois, nous vous lançons cet appel solennel pour que vous œuvriez en faveur d’une sortie de crise conforme au respect de l’État de droit issu de la Loi fondamentale , des droits humains et des libertés fondamentales. 
    Dans ce cadre, au nom de tout ce qui nous a unis et que nous vous avons rappelé ci-dessus, nous vous demandons d’intervenir pour ordonner la remise en liberté immédiate  de tous les députés incarcérés , de tous les prisonniers d’opinions  , comme pour toutes les autres personnes incarcérées sans fondement et sans respect de procédures de la défense. Nous exigeons, pour celles qui sont  poursuivies pour des raisons purement politique voir électoralistes, un abandon des poursuites ; nous attendons de vous ,  que vous preniez vos dispositions en collaboration avec une justice ivoirienne plus  impartiale pour annuler,  les condamnations arbitraires , les mandats d’arrêts , et toutes autres procédures judiciaires visant les leaders de l’opposition  afin que , à l’instar de Mr Guillaume Soro , Président de Générations et Peuples Solidaires , tout autres citoyens puisses se sentir libre d’être candidat à une quelconque élection à venir sans pour autant  subir un acharnement du pouvoir actuel . 
    Dans l’espoir d’être lu , entendu et compris, je vous adresse Monsieur le Président, nos  salutations . Nous sommes dans l’attente de votre réponse.

    Jules Brou

    Tags:
    Recommended posts