• Rendez-vous Médiatique – Émission l’heure de vérité d’Afrique 2050 – invités exceptionnels: M. Bernard Houdin (Paris), M. Pascal Rendu (Moscou) et M. Bruno Ben Moubamba (Moscou) seront nos invités – Ce dimanche 9 mai 2021 dès 20h (Paris), 14H (New-York).
  • L’invité de Radio PDCIRDA et Afrique2050: MR MAURICE GUIKAHUÉ ÉTAIT NOTRE INVITÉ LE 29 AOÛT 2013 REDIFFUSION CE VEN 07 MAI 2021 – 18H30 GMT – 12H30 New York
  • TRIBUNE : “Papa, l’amour de ma vie” Mariama Sako Konaté
  • L’invité de Radio PDCIRDA et Afrique2050: Mr Ahouman Gaël Lakpa porte-parole du cri-panafricain est notre invité – Ce Mer 5 Mai 2021 à 18H30 GMT – 12H30 New York
  • Rendez-vous Médiatique – Dr Franck Ditengou (Fribourg, Allemagne) sera notre invité – Ce dimanche 2 mai 2021 à 22h (Paris), 16H (New-York),
  • Radio afrique2050 – Émission Regards2050 de ce Jeudi 29 Avril 2021 à 21h00 heure de New York (21h Montréal, 20h Texas, 01h d’Abidjan)
  • Rendez-vous Médiatique – Émission l’heure de vérité d’Afrique 2050: Le Dr Bruno Imhotep Ben Moubamba sera notre invité – Ce dim 25 avril mars 2021 à 21h (Paris), 15H (New-York)
  • Rendez-vous Médiatique – Émission l’heure de vérité d’Afrique 2050: Pr Daniel Mengara (News Jersey États-Unis) sera notre invité – Ce jeudi 22 avril mars 2021 à 22h (Paris), 16H (New-York)
  • INVITÉ DE LA RADIO: SEM Kerfalla Yansané Ambassadeur de Guinée aux États-Unis est notre invité – Jeudi 22 Avril 2021
  • Il s’appelait Ben Soumahoro … Vendredi 23 avril 2021 a partir de 19H GMT
  • AFRIQUE2050 – ÉMISSION REGARDS2050 – TOUS LES JEUDIS A PARTIR DE 21H (N.Y) ET 2H DU MATIN GMT
  • ONU 65ème Session de la Commission de la Condition de la Femme ONG CSW65 Forum Virtuel
  • JacquesRogerShow : ÉCOUTER LES ÉMISSIONS DE JACQUES ROGER TOUS LES JOURS A PARTIR DE 22H GMT
  • AFRIQUE2050 – ÉMISSION “SOLUTIONS” – TOUS LES VENDREDI A PARTIR DE 21H (N.Y) ET 2H DU MATIN GMT
  • AFRIQUE2050 REND HOMMAGE A CHÉRIF DE WASHINGTON AIDARA, CONSEILLER DU 1ER MINISTRE DE LA GUINÉE ET COLLABORATEUR DE JACQUES ROGER
  • ÉMISSION : LA CHRONIQUE DE KOUASSI DOUGAN – TOUS MARDIS A PARTIR – 21H30 (NEW YORK)
  • WATCH DEMOCRACY GROW IN COLLABORATION WITH OTHER DIASPORA ORGANIZATIONS 2020 ANNUAL VIRTUAL CONFERENCE – PROGRAMME DAY 4
  • Dossier|Scandales pétroliers africains, 1ère épisode : l’affaire du Probo Koala
  • Burkina Faso : Blaise Compaoré a rencontré un membre du gouvernement pour discuter des conditions de son retour
  • Gestion publique Franc CFA : la Banque de France transfère 5 milliards d’euros de réserves de change à la Bceao
  • Economie Guinée : « l’économie a crû de 7% en 2020 » malgré la crise sanitaire (FMI)
  • Economie : Le Gabon cumule une perte de 2785 milliards FCFA en 10 ans de commerce avec la France (exclusif)
  • Covid-19 : Situation catastrophique en Inde
  • Procès du bombardement de Bouaké et d’Amadé Ouérémi : le triomphe de l’impunité
  • Economie: Le Sénégal obtient un accord préliminaire avec le FMI pour une aide de 650 millions $
  • Gouvernance économique: La Côte d’Ivoire fait partie des pays ayant le plus tiré la dette des marchés frontières vers le haut en 2020
  • Sécurité – La Côte d’Ivoire est le pays d’Afrique francophone qui a effectué le plus de dépenses militaires en 2020 (classement)
  • ETATS UNIS : Quel est le bilan de Joe Biden après 100 jours à la Maison Blanche ?
  • ÉCONOMIE: La gouvernement ivoirien a décidé d’accorder 20% des achats de contrats d’exportation des multinationales à ses nationaux
  • Texte de l’Accord de Linas-Marcoussis
  • TCHAD : MESSAGE A LA NATION DU PRESIDENT DU CONSEIL MILITAIRE DE TRANSITION MAHAMAT IDRISS DEBY
  • OPINION: De l’impérieuse nécessité d’une transition en Côte d’Ivoire. GILLES C. DJEDJE

    By in Editorial share share share share share share share share share share share share share share share share share share

    De l’impérieuse nécessité d’une transition en Côte d’Ivoire.

    Comme un chargé de mission, VENANCE KONAN vient de révéler la pensée p rofonde du pouvoir Ouattara. Celle de vouloir une chose et son contraire. Ouattara a, le 5 Mars dernier dit ses adieux à la Présidence de la République. Il a souhaité dans son allocution qu’une jeune génération prenne rapidement la relève pour la continuité du “développement” amorcé sous sa houlette.
    Le 12 mars 2020, à l’hôtel Ivoire-Sofitel, au cours d’une réunion de son parti, il désigna Amadou Gon Coulibaly comme candidat de son parti au trône.
    En principe, à compter de ce jour, il devrait remettre l’appareil électoral en marche pour que le processus s’accélère. Mais, la demultiplication des entraves au processus électoral par OUATTARA lui-même donne à réfléchir sur ses intentions réelles.

    Devant cet état de faits, KONAN VENANCE tel un troubadour descend dans l’arène, provoque et accuse l’opposition de ne pas vouloir aller aux prochaines élections.
    Il insinue que tous ces écueils dressés sur le déroulement normal du processus électoral est du fait de l’opposition ivoirienne.
    “C’est un fait que les cartes d’identité doivent être renouvelées. S’il est vrai qu’elles servent à se faire enrôler sur les listes électorales, elles sont également nécessaires pour plusieurs autres actes de la vie de tous les jours . Je suppose que le souci principal de l’opposition concerne l’enrôlement sur les listes électorales. Mais nous n’en sommes pas encore là. Mais veut-elle vraiment que cela se fasse ? ” a-t-il accusé.
    Autrement dit, si la confection de la liste électorale n’est pas réalisée c’est de la responsabilité de l’opposition. Quelle misère !

    Rappelons qu’en 2009, LAURENT GBAGBO avait déjà bouclé l’enrôlement, l’identification et la confection de la liste électorale. 2010 n’a été qu’une année de formation du personnel électoral.

    Gouverner, c’est prévoir dit-on ! À quoi s’attendait donc le pouvoir OUATTARA en prévoyant pour l’enrôlement de 6 millions d’électeurs seulement 118 centres là où avec moins de ce nombre, GBAGBO avait réussi à mettre en place 11 000 centres d’enrôlement . Quand on veut, on peut dit-on.
    Pourquoi Ouattara avait-il prévu de modifier la nouvelle constitution en y incluant la possibilité de maintien de la législature actuelle en place en cas de non organisation des élections. OUATTARA savait donc que les élections n’allaient pas avoir lieu à la date indiquée par la constitution. Par conséquent il pourrait rester en place sans être élu.
    Ses lieutenants invoquent pour cela l’article 59 de la loi fondamentale qui stipule que ” les fonctions du président de la république prennent fin à la prise de fonction du président élu. “
    Ils agitent ainsi mécaniquement des dispositions constitutionnelles en les détachant de leur esprit.
    C’est donc cet article qui leur sert de bréviaire, de livre de chevet pour faire traîner les étapes importantes du processus électoral: l’enrolement, l’inscription sur la liste électorale, la distribution des cartes nationales d’identité et des cartes d’électeurs, le recrutement et la formation du personnel électoral.

    C’est pourquoi, le président de la CEI, KUIBERT COULIBALY, dans un rapport à la CEDEAO estime que toutes ces étapes citées plus haut ne peuvent tenir dans le délai imparti.
    Au regard de ce qui précède, le pouvoir OUATTARA est responsable de cette stagnation du processus électoral. Il serait superfétatoire de croire que c’est l’opposition qui est à l’origine de tout blocage.
    Ce pouvoir est certes un modèle identificatoire de la malhonnêteté, mais il fait surtout preuve d’une mauvaise foi. Il se montre accessoirement inutile.
    On sent qu’il présente une agonie intellectuelle. Il est au bout de ses capacités. Le RHDP est donc vermoulu.
    La solution qui s’impose pour une paix durable en Côte d’Ivoire, c’est la mise en place d’un gouvernement de transition sans DRAMANE OUATTARA parce qu’il a échoué.
    ” Quand on a échoué, on quitte le pouvoir ” avait-il dit.
    N’est-ce pas Serge Gnaoré ?

    Par GILLES CHRIST DJEDJE

    Tags:
    Recommended posts