• Diaspora Rwandaise aux États Unis: Célébration de Kwibohora 30 – Ensemble, Nous Prospérons
  • FRANCE-AFRIQUE: Et si la justice lançait une enquête contre la France et ses présidents pour pillage de de ses ressources..
  • MEDIA COTE D’IVOIRE: Analyse de l’Intervention Chaotique de Gouali Dodo sur la Chaîne Financée par le RDR, NCI.
  • COTE D’IVOIRE POLITIQUI: ANALYSE DU PREMIER GRAND MEETING DE THIAM APRÈS SON ÉLECTION À LA TÊTE DU PDCI-RDA SE TIENT À SOUBRÉ À LA PLACE DOUWAHI
  • CÔTE D’IVOIRE: État de la Nation, le Président Ouattara s’adresse au Parlement réuni en Congrès
  • Côte d’Ivoire : Une puissance économique aux enjeux de développement humain
  • Mon billet : La CEI et l’Application Intelligente de la Loi
  • Washington s’irrite des opérations de déguerpissement dans le district d’Abidjan : le capital humain est abandonné.
  • DIPLOMATIE : Les pays africains n’arrivent pas à percer sur la scène diplomatique de Washington
  • DIPLOMATIE TCHAD: SEM Kitoko Gata Ngoulou a participé ce lundi 3 juin 2024 au “Congressional Briefing on Women in Diplomacy and Legislative
  • DIASPORA TCHADIENNE: Unité et Prospérité: Discours de l’Ambassadeur à la Diaspora Tchadienne de l’Indiana
  • L’Écrivain Ahouman Gaël Lakpa : Mon Témoignage sur le Président Henri Konan Bédié
  • ECONOMIE : Afrique : La présidente de l’Export-Import Bank des États-Unis, Lewis, célèbre trois transactions historiques en Angola lors du Sommet d’affaires États-Unis-Afrique
  • TCHAD – Qui est donc Allamaya Halina, le nouveau Premier ministre du Tchad?
  • TIDJANE THIAM REND UN VIBRANT HOMMAGE AU PRÉSIDENT BÉDIÉ : SON DISCOURS
  • TCHAD: Bonne nouvelle pour le Tchad le jour de l’inauguration du nouveau président élu, le général Mahamat Idriss Deby Itno
  • Le RHDP Refuse à Tidjane Thiam la Parole lors des Obsèques du Président Bédié : Peur et Dictature en Côte d’Ivoire ?
  • Tchad: Mahamat Idriss Déby annonce que le prochain gouvernement ne sera pas d’union nationale
  • CÔTE D’IVOIRE: La Triche et les Abus du RDR devenu RHDP
  • La confiance dans le système Électoral Ivoirien au plus bas
  • GUINEE : Un message d’espoir pour Kassory Fofana : Rester fort dans l’adversité
  • EDITORIAL : L’encouragement de l’alternance démocratique dans un pays est essentiel pour plusieurs raisons.
  • L’importance de respecter la constitution… L’alternance au pouvoir garantit la stabilité, le progrès et l’état de droit dans un pays.
  • TCHAD – Le coup KO a bien eu lieu : Mahamat Idriss Deby Itno remporte l’élection présidentielle
  • Élection au Tchad : Mahamat Idriss Deby devrait remporter la victoire dès le premier tour
  • Focus sur l’Essentiel : Les véritables enjeux pour la Côte d’Ivoire – Réponse à Dosso du RDR et à tous ceux qui partagent son opinion
  • Émission: Analyse Politique avec Sister Sarah”. Tous les Lundis, Mercredis et Jeudis à partir de 21h jusqu’à 22h30 (heure de New York)
  • TCHAD ÉLECTIONS PRESIDENTIELLES2024: MEETING DE SOUTIEN AU CANDIDAT MAHAMAT IDRISS DEBY ITNO A WASHINGTON, DC USA
  • Écoutez les émissions de Jacques Roger sur Afrique2050
  • Les Tchadiens aux États-Unis expriment leurs attentes pour les élections présidentielles de Mai 2024
  • ÉMISSION : LA CHRONIQUE DE KOUASSI DOUGAN – TOUS MARDIS A PARTIR – 21H30 (NEW YORK)
  • Lettre Ouverte au Ministre Touré Mamadou : Reflexion sur le Débat Politique et la Démocratie en Côte d’Ivoire
  • ÉCONOMIE: Milagrosa Obono Angue à Washington DC : Diplomatie et Économie au Sommet des Assemblées Générales du FMI-Banque Mondiale
  • COTE D’IVOIRE : La nécessité pour le président Ouattara d’organiser des élections libres et transparent et de céder le pouvoir en 2025.
  • Ma contribution et ma réponse à “Yassoua” Konan Venanci. Jacques Roger
  • EDITORIAL : POURQUOI THIAM DEVRAIT DIRIGER LA CÔTE D’IVOIRE
  • TCHAD: Les enjeux de l’élection présidentielle au Tchad : Vers une transition démocratique ?
  • COTE D’IVOIRE: Manœuvres politiques et stratégies controversées du RDR: Les enjeux des élections 2025 en Côte d’Ivoire
  • TCHAD: Réconciliation nationale et perspectives futures : Succès Masra s’exprime sur son rôle de Premier Ministre
  • LA CÔTE D’IVOIRE : LA TRANSFORMATION DE LA NOIX DE CAJOU, UN ENJEU GÉNÉRATEUR D’UNE FORTE VALEUR AJOUTÉE
  • FINANCE: Vista Group Holding SA: Bâtir un Avenir Financier Panafricain de Classe Mondiale
  • COTE D’IVOIRE: Idolâtrie Politique et la Redéfinition de l’Identité Nationale: Réflexions sur les Changements de Noms des Ouvrages en Côte d’Ivoire
  • COTE D’IVOIRE: L’orpaillage illégal en Côte d’Ivoire représente un crime contre l’humanité, tant pour ses conséquences sur l’environnement que sur les populations locales
  • MÉDIAS : La presse ivoirienne : Entre incompétence, mercantilisme et partialité politique
  • Suiver nos émissions – JacquesRogerShow Live – 7J/7 à partir 13H30-14H30 à New York, 17H30-18H30 à Abidjan et 19H30-20H30 à Paris
  • POLITIQUE/CI : RHDP : Un parti fragile qui ne survivra pas sans Ouattara
  • POURQUOI, VOUS FAITES ÇA? Le favoritisme, le népotisme et le rattrapage en Côte d’Ivoire: quand les réseaux d’influence l’emportent sur le mérite
  • Le scandale du siècle : Sauvons ce qui appartient aux Ivoiriens
  • DIASPORA: Les Africains de la diaspora qui aiment leurs pays : Entre proclamation et réalité
  • CÔTE D’IVOIRE: Arrestation du PDG de KDS HOLDING : Entreprise en Crise et Avenir Incertain
  • MA RÉPONSE AU PYROMANE YACOUBA DOUMBIA : LE RDR OU LE SECTARISME VIOLENT…
  • Côte d’Ivoire: Brusquement, les chiffres ne veulent plus rien dire pour le RDR
  • COTE D’IVOIRE POLITIQUI: Quand le Président Thiam Devient une Équation Polynômiale pour le RDR
  • COTE D’IVOIRE: Un mirage de croissance : La vitrine Économique du RHDP au détriment des besoins réels des Ivoiriens
  • CÔTE D’IVOIRE : LE MINISTRE DE LA CONSTRUCTION ET GENDRE DU PRÉSIDENT REFUTE TOUTE RESPONSABILITÉ DANS LA CONSTRUCTION DES MAUVAIS IMMEUBLES À ABIDJAN : “C’EST JAMAIS MOI,… “
  • Déguerpissement à Abidjan: CISSE BACONGO S’EXPLIQUE SANS FAUX-FUYANT
  • POLITIQUE : Pourquoi les ivoiriens ne se sentent pas soutenus par leurs politiques?
  • Bouaké (Côte d’ivoire): La spoliation des terres et l’installation croissante des populations étrangères

    By in Côte d’Ivoire Culture share share share share share share share share share share share share share share share share share share

    Depuis la rébellion de Soro Guillaume en 2002, les populations de Bouaké ont été dépouillées illégalement et légalement de leurs terres, dans des conditions entachées de malhonnêteté. Fuyant les humiliations et les assassinats, les autochtones de Bouaké se sont réfugiés dans d’autres villes, principalement à Abidjan et Yamoussoukro. Ainsi donc, le scénario des Ébrié à Abidjan qui soulève des préoccupations majeures, car l’urbanisation non maîtrisée de la capitale économique de la Côte d’Ivoire est entrain de se passer à Bouaké.

    Bouaké, l’une des villes les plus importantes de la Côte d’Ivoire, est confrontée à un défi majeur : la spoliation des terres et l’installation croissante des populations étrangères. Cette problématique a des répercussions significatives sur les dynamiques foncières et la cohésion sociale de la région. Il est impératif d’analyser les causes de cette situation préoccupante et d’explorer des solutions viables pour protéger les droits des communautés locales.

    Plusieurs facteurs contribuent à la spoliation des terres et à l’installation croissante des populations étrangères à Bouaké :

    L’une des principales raisons de la spoliation des terres est la vulnérabilité économique. Les populations étrangères, fuyant souvent les conflits, la pauvreté et la recherche de meilleures opportunités économiques, s’installent à Bouaké. Il arrivent avec beaucoup d’argent. Malheureusement, cette installation se fait souvent au détriment des terres appartenant aux communautés locales, qui se retrouvent “dépossédées” de leurs ressources foncières ancestrales.

    Les conflits régionaux sont également des facteurs contribuant à cette situation. Les crises politiques et sécuritaires dans les pays voisins, tels que le Mali, le Burkina Faso, la Guinée et le Niger, ont entraîné un afflux massif de réfugiés et de personnes déplacées cherchant refuge en Cote d’ivoire et plus précisément à Bouaké. Cette affluence démographique met une pression considérable sur les terres disponibles et accentue les tensions foncières existantes.

    Un autre problème sous-jacent est la gouvernance foncière défaillante. Les lacunes dans les mécanismes de régulation et de contrôle foncier facilitent la spoliation des terres. Les transactions foncières sont souvent réalisées sans respecter les droits fonciers des communautés locales, créant ainsi un climat propice à l’exploitation et à l’acquisition illégale de terres.

    L’impact de l’installation croissante de populations étrangères:

    L’arrivée de populations étrangères à Bouaké a un impact significatif sur la dynamique foncière de la région. Les terres autrefois détenues par les Baoulé sont de plus en plus achetées par ces nouveaux arrivants, créant ainsi des tensions et des conflits entre les populations locales et les nouveaux propriétaires. La pauvreté et la méconnaissance des enjeux fonciers poussent certaines personnes à vendre leurs terres à des prix dérisoires, accentuant ainsi la spoliation des terres baoulé.

    Les falsifications de documents:

    Un autre aspect préoccupant de cette situation est la falsification de documents. En l’absence des propriétaires légitimes, des proches ou des opportunistes manipulent les documents de propriété pour vendre illégalement les terres. Cette pratique illégale aggrave encore davantage la spoliation des terres et crée un climat d’insécurité juridique.

    Face à ces défis, des solutions doivent être envisagées pour protéger les droits fonciers des communautés locales et préserver l’équilibre social de Bouaké.

    Solutions possibles :

    Tout d’abord, il est essentiel de renforcer les réglementations foncières. Des lois plus strictes doivent être mises en place pour contrôler les transactions foncières et garantir une protection adéquate des droits fonciers des communautés locales. Une application rigoureuse de ces lois est nécessaire pour dissuader les pratiques illégales et les transactions frauduleuses.

    En parallèle, la gouvernance foncière doit être renforcée. Cela implique d’améliorer la transparence, la responsabilité et la participation des parties prenantes. La création de commissions foncières locales peut faciliter la résolution des conflits et permettre une gestion plus efficace des terres.

    La sensibilisation et l’éducation jouent également un rôle crucial. Les communautés locales doivent être informées de leurs droits fonciers et des risques associés à la spoliation des terres. La connaissance des procédures légales de vente et d’achat de terres est essentielle pour prévenir les transactions illégales. Des campagnes de sensibilisation doivent être menées pour informer les communautés et les inciter à protéger leurs droits fonciers.

    En outre, une collaboration étroite entre les autorités locales de Bouaké et les institutions gouvernementales nationales est indispensable. Il est primordial de mettre en place des mécanismes de coordination et de suivi pour assurer une mise en œuvre efficace des politiques foncières. Cette collaboration permettra d’élaborer des politiques cohérentes et harmonisées, prenant en compte les besoins et les préoccupations des communautés locales tout en favorisant le développement équitable de la région.

    Enfin, il est crucial de souligner que la protection des droits fonciers des communautés locales ne doit pas entraver le développement économique de Bouaké. Il est possible de trouver un équilibre en promouvant des investissements responsables et durables qui bénéficient à la fois aux communautés locales et aux nouveaux arrivants. Des initiatives telles que la création de partenariats entre investisseurs étrangers et communautés locales peuvent favoriser un développement économique inclusif et respectueux des droits fonciers.

    Que fera le ministre Amadou Koné s’il est élu maire?

    La question de savoir si M. Amadou Koné, ancien rebelle, aura le courage de faire face à ses anciens amis de la rébellion devenus des propriétaires terriens à Bouaké suscite des interrogations légitimes. Si M. Koné est élu maire, il sera confronté à un dilemme délicat qui nécessitera une prise de position claire. D’un côté, il devra défendre les droits fonciers des communautés locales et prévenir la spoliation des terres. De l’autre côté, il devra naviguer avec précaution pour ne pas rompre les liens avec ses anciens camarades de la rébellion qui ont acquis des terres de manière controversée. Ce sera un test pour M. Koné afin de démontrer sa volonté et sa capacité à agir avec intégrité et à prendre des décisions justes et équitables pour le bien-être de la population de Bouaké.

    En conclusion, la spoliation des terres et l’installation croissante des populations étrangères à Bouaké sont des défis majeurs auxquels la ville est confrontée. Cependant, des solutions existent pour préserver les droits fonciers des communautés locales et promouvoir un développement équilibré. En renforçant les réglementations foncières, en améliorant la gouvernance foncière, en sensibilisant les communautés et en favorisant la collaboration entre les autorités locales et nationales, Bouaké peut protéger son patrimoine foncier tout en assurant un avenir prospère pour ses habitants.

    JACQUES ROGER

    LeConservateur
    Tags:
    Recommended posts