• J.L. BILLON À PROPOS DU RETOUR DE TIDJANE THIAM: «JE PENSE QU’IL N’AURAIT JAMAIS DÛ PARTIR», CE QU’IL PENSE DE LA CEDEAO
  • L’Ambassadeur de la Côte d’Ivoire aux Etats Unis, SEM Ibrahim Touré rend visite au Pasteur N’da Joseph à Washington, DC
  • Présidentielle 2025 en Côte d’Ivoire : Tidiane Thiam confirme à Abidjan son intention de candidature
  • Ouverture du sommet États-Unis-Afrique: Washington accueille les chefs d’Etat africains
  • JUSTICE GUINÉE: PAR MANQUE D’ÉLÉMENTS FACTUELS LA COUR ORDONNE POUR LA 4E FOIS LA LIBÉRATION DU 1ER MINISTRE KASSORY FOFANA …
  • IBRAHIM TOURÉ FAIT LE POINT DE LA DESTRUCTION DEUX SES PROPRIETÉS PAR MR ANGORAN SERGE, IL Y A DEUX ANS EST NOTRE INVITÉ
  • LE DÉPUTÉ DE BOTRO, L’HONORABLE GNAMIEN KONAN NOUVEAU MEMBRE DU PDCI-RDA EST NOTRE INVITÉ – VEN 25 NOV 2022 A PARTIR DE 14H (N.Y)- 19H GMT
  • MR JEAN YVES ESSO ESSIS, MEMBRE DU BUREAU POLITIQUE ET INSPECTEUR DU PDCI-RDA EST L’INVITÉ DE JACQUES ROGER
  • Allocution du ministre de la Réconciliation et de la Cohésion Nationale M. KOUADIO Konan Bertin, devant la diaspora ivoirienne des Etats-Unis Washington DC, 1-10-22
  • Les grandes rencontres du ministre de la Réconciliation et de la Cohésion Nationale M. KOUADIO Konan Bertin, aux Etats-Unis – 01/10/22 au 05/10/22
  • 77e AG des Nations Unies : Le discours du Chef du Gouvernement malien
  • COTE D’IVOIRE 2025 : L’ancien patron du Credit Suisse, Tidjane Thiam, se prépare à briguer la présidence ivoirienne
  • L’ARTISTE ELIE KAMANO LEADER DU PARTI PGSD-GUINÉE EST L’INVITÉ DE JACQUES ROGER
  • Retour de Tidjane THIAM en Côte-d’Ivoire: le début de la conquête du pouvoir ? Jean Aimé Mouketou reçoit Dr Éric EDI
  • Tidjane Thiam, l’enfant d’Abidjan et de Rabat, polytechnicien, ex-ministre ivoirien, roi de la City, musulman et prince baoulé…
  • GUINÉE : Mamri : Kassory accusé d’un détournement de plus de 46 millions Usd
  • Watch Democracy Grow Invites you to A virtue Event Using the link below:
  • SITUATION EN GUINÉE – MR LE PROCUREUR TRÈS SPÉCIAL ALI TOURÉ – OU SONT VOS PREUVES CONTRE LE PREMIER MINISTRE MR KASSORY FOFANA – PUT UP OR SHUT UP !!!
  • Rash N’Guessan Kouassi, journaliste sportif à Radio Côte d’Ivoire sera l’invité de Jacques Roger – jeudi 5 Mai 2022 à partir de 18h30 GMT (14h30 New York)
  • SITUATION EN GUINÉE: Détention de l’ancien premier ministre Kassory et Cie : le RPG et ses alliés tapent du poing sur la table et menacent…
  • ABUS DE POUVOIR, LICENCIEMENT ABUSIF, HARCÈLEMENT SEXUEL: MME AISSATOU BARRY EX-HOTESSE DE L’AIR À ASKY (11 ANS) EST L’INVITÉE DE JACQUES ROGER
  • Radio Afrique2050 – Émission Regards2050 du Jeudi 17 Fevrier 2022 a 21H00 heure de New York (21H Montreal, 2H Abidjan, 3H Bruxelles).
  • SITUATION EN GUINÉE RÉCUPÉRATION DES BIENS DE L’ÉTAT: LA PART DE VÉRITÉ DE SIDYA TOURÉ
  • Interview exclusive avec un universitaire ivoirien Éric EDI (Philadelphie États-Unis)’
  • INTERVIEW EXCLUSIVE DE TIBURCE KOFFI PRESIDENT DU CONSEIL DE GESTION ET DE LA RESTRUCTURATION DU BUREAU IVOIRIEN DU DROIT D’AUTEUR (BURIDA)
  • JacquesRogerShow : LES MALIENS DE LA DIASPORA SE PRONONCENT SUR LA CRISE MALIENNE – VEN 14 JANVIER 2022 A PARTIR DE 20H-22H (HEURE NEW YORK)
  • DR OUSMANE DORÉ LEADER DU MOUVEMENT NATIONAL POUR LE DÉVELOPPEMENT (MND) EST NOTRE INVITÉ MER 22 DÉC 2021 A PARTIR DE 18H (NEW YORK) – 23H GMT
  • LA CHRONIQUE D’ARSENIO LEGRAND : LA FRAUDE SUR LA NATIONALITÉ IVOIRIENNE (CARTE NATIONALE D’IDENTITÉ) ENTRAINERA DE FACTO LA FRAUDE SUR LA LISTE ÉLECTORALE
  • Tidjane Thiam : « J’ai toujours tout fait pour aider la Côte d’Ivoire et je continuerai »
  • WATCH DEMOCRACY GROW 2021 ANNUAL CONFERENCE-NOV 28TH – DEC 1st. THIS YEAR’S THEME: WATCH DEMOCRACY GROW FOR STRONGER, STABLE, PEACEFUL AND RESILENT COMMUNITIES.
  • LE GRAND DÉBAT SUR AFRIQUE2050 – Comment combattre la désinformation sur la COVID-19?
  • Rendez-vous Médiatique – Grand Débat “Heure De Vérité”● Invité : Pr Daniel MENGARA- Mardi 16 novembre 2021
  • MR MOHAMED FODÉ SOUMAH (GECI-GUINÉE) SERA NOTRE INVITÉ – VEN 15 OCTOBRE 2021 A PARTIR DE 18H30 NEW YORK – 22H30 CONAKRY
  • PÉTITION POUR LA MISE À PLAT DE TOUS LES ACCORDS LIANT LA FRANCE AUX PAYS D’AFRIQUE DE L’OUEST ET DU CENTRE
  • S.O.S : Aidez Pasteur, Dr Joseph N’Da avec les dépenses d’hôpital
  • WATCH DEMOCRACY GROW EVENT : JOIN US AS WE CELEBRATE JULY 4TH
  • Mme Pulchérie Gbalet, présidente de l’organisation Alternative citoyenne ivoirienne (ACI) est l’invitée de Jacques Roger le Samedi 15 Mai 2021 à partir de 13h GMT
  • JacquesRogerShow : ÉCOUTER LES ÉMISSIONS DE JACQUES ROGER TOUS LES JOURS A PARTIR DE 22H GMT
  • AFRIQUE2050 – ÉMISSION “SOLUTIONS” – TOUS LES VENDREDI A PARTIR DE 21H (N.Y) ET 2H DU MATIN GMT
  • ÉMISSION : LA CHRONIQUE DE KOUASSI DOUGAN – TOUS MARDIS A PARTIR – 21H30 (NEW YORK)
  • Burkina Faso : Quinze personnes ont aussi été retrouvées mortes après leur enlèvement la veille, dans l’ouest du pays.
  • CECI EST UNE LETTRE D’UN FRANÇAIS, Luc GAILLARD, ADDRESSÈE AUX BURKINABÉ, INTITULÉE:
  • FRANCE AFRQUE : La présence des troupes françaises en Afrique peut avoir des avantages et des inconvénients pour différentes parties.
  • SÉNÉGAL : LES CONSÉQUENCES DU 3E MANDAT DE MACKY SALL
  • L’IMPACT DE LA LOURDE DETTE IVOIRIENNE SUR L’ECONOMIE..
  • EXPLIQUER L’ECHEC DE L’OPPOSITION IVOIRIENNE
  • Santé : le Sénégal s’apprête à lancer un vaccin contre le paludisme
  • ÉLECTEURS ET FUTURES ÉCHÉANCES ÉLECTORALES EN CÔTE D’IVOIRE – CHOISIR ENTRE BÉNÉDICTIONS ET MALÉDICTIONS (Adaptation du message d’un Pasteur Nigérian à sa Congrégation)
  • Cameroun : un journaliste retrouvé mort plusieurs jours après son enlèvement
  • OUATTARA “CONTRÔLE “ JEUNE AFRIQUE
  • Tunisie : des milliers de manifestants contre le président Saied et les pénuries
  • JEAN YVES ESSO ESSIS : Lettre Ouverte A l’attention deSEM HENRI KONAN BEDIEPrésident du PDCI-RDA Abidjan, le dimanche 11 décembre 2022
  • GABON/MALI : L’ambassadeur du Mali au Gabon retrouvé mort dans sa chambre à Libreville
  • Tidjane Thiam défend son bilan à la tête de Credit Suisse
  • ETATS UNIS : Assaut du Capitole: la commission parlementaire recommande des poursuites pénales contre Trump
  • Voici 10 citations choc tirées du documentaire «Harry et Meghan»
  • ÉCONOMIE: Leçons d’Éthiopie pour la Côte-d’Ivoire
  • ÉCONOMIE: Leçons d’Éthiopie pour la Côte-d’Ivoire

    By in Economie share share share share share share share share share share share share share share share share share share

    Leçons d’Éthiopie pour la Côte-d’Ivoire

    16/12/2022 par  CONNECTIONIVOIRIENNE

    Photo a la Une: Avec le Rwanda et la Côte d’Ivoire, l’Éthiopie forme le trio de tête des économies qui ont la plus forte croissance en Afrique depuis 2011. En témoigne Addis-Abeba (ci-dessus) avec son métro aérien (à gauche sur l’image), le seul en Afrique sub-saharienne. Pourtant ce vaste pays en vient à frôler de peu la dislocation en 2021.

    Leçons d’Éthiopie

    Le pouvoir en Éthiopie reposait sur des équilibres mis en place suite à la guerre de 1990, à l’issue de laquelle les troupes gouvernementales furent défaites par une coalition de groupes rebelles dont le TPLF (le Front de Libération du Peuple du Tigrée ). La guerre qui oppose actuellement le gouvernement fédéral au même TPLF résulte de la rupture de ces équilibres. Le pouvoir en Côte d’Ivoire est dans une configuration assez similaire. Il résulte des équilibres mis en place suite à la décennie de troubles des années 2000, qui a connu son épilogue avec la  » crise post-électorale  » de 2010-2011. Aussi, les événements d’Éthiopie contiennent des leçons précieuses que les dirigeants Ivoiriens, ou ceux qui aspirent à diriger le pays devraient méditer. La paix n’est pas acquise d’avance, elle s’entretient, elle exige un pilotage en fonction du contexte. En Afrique, des élections dites « apaisées », ne garantissent pas nécessairement la paix.

    Le conflit en Éthiopie a débuté le 03 Novembre 2020 lorsque les autorités de la province du Tigrée, réunis au sein du TPLF ont attaqué des casernes de l’armée fédérale. Il a connu plusieurs phases. Après un offensif éclair victorieux, l’armée fédérale occupe facilement Mekele, la capitale du Tigré, contraignant le TPLF à un repli dans les montagnes environnantes. De décembre 2020 à Juin 2021, le conflit semble s’enliser, il n’y a pratiquement pas de combats, on pense alors la victoire de l’armée éthiopienne acquise. Mais à partir de Juillet 2021, le TPLF passe à l’offensive, prend les grandes villes les unes après les autres et parvient en Novembre 2021 à moins de 190 km de la capitale Addis-Abeba.

    C’est la panique, les Occidentaux commencent à évacuer leur personnel. La chute de la ville paraît inévitable, les jours du régime du Premier Ministre Abiy Hamed semblent comptés. Celui-ci se rend en Turquie en Décembre 2021 pour signer des « accords de coopération ». En réalité il est y est allé négocier d’urgence l’acquisition de drones turcs, le fameux Bayraktar TB-2, la « kalachnikov du ciel » comme le désignent les experts. Dès que l’engin entre en action, il y a un retournement spectaculaire. Les rebelles tigréens abandonnent les unes après les autres les villes qu’ils contrôlent. Leurs canons, leurs véhicules de transport, leurs chars et toute leur artillerie sont ciblés par le Bayraktar TB2 avec une efficacité redoutable, leur ôtant toute possibilité de se regrouper et de riposter.

    Alors qu’en Novembre 2021 ils étaient  » aux portes  » d’Addis-Abeba, en début du mois de Janvier 2022, soit en moins de cinq semaines, Ils sont repliés dans leur bastion du Tigrée d’où ils étaient sortis pour mener l’offensive vers la capitale Addis-Abeba. Un accord de paix est signé en Novembre 2022 en Afrique du Sud, quasiment deux ans après le déclenchement du conflit. La défaite des rebelles est désormais consommée. Il faut quand même souligner que les forces éthiopiennes ont bénéficié de l’appui de l’armée erythréenne.

    Le premier enseignement à tirer est militaire. Le régime éthiopien était dans une situation désespérée lorsque les rebelles du TPLF sont parvenus à moins de 190 km de la capitale. L’entrée en scène du Bayraktar TB-2 a totalement changé la donne. Capable de voler 27 heures d’affilée et de frapper une cible de moins de 2 mètres d’envergure à 8 km de distance, ce drône est de l’avis des spécialistes « l’arme fatale » contre tout type de rébellion. Conçu pour traquer et frapper avec précision les petites cibles mobiles, ce drône est aujourd’hui ce qui se fait de mieux pour des « frappes chirurgicales » dans des conflits de  » basse intensité « . Dans le Nord du Nigeria, le Bayraktar TB-2 a délogé les éléments de Boko Haram de la forêt de Sambisa, qui constituait leur bastion depuis les années 2000, et dans laquelle l’armée nigériane ne pouvait les traquer.

    Notons que l’aviation éthiopienne bombardait déjà le Tigrée, sans effet cependant. Il aura fallu le Bayraktar TB-2 pour renverser le cours du conflit. Des djihadistes à moto ou sur des pick-up n’auraient aucune chance d’en réchapper, même de nuit, ce drône est équipé d’une caméra à vision nocturne. Si aujourd’hui Boko Haram n’est plus une menace existentielle pour le Nigéria, le Bayraktar TB2  » y est pour quelque chose. Les pays du Sahel devraient retenir la leçon. L’armée ivoirienne doit aussi s’intéresser à cette arme, capable de repérer et de frapper de façon préventive tout regroupement hostile à nos frontières.

    Le second enseignement à tirer est politique. Devant les défaites successives, l’armée éthiopienne n’a pas pour autant tenté de renverser le PM Abiy Hamed, sous le prétexte qu’il était inapable de « comprendre la menace », ou de conduire efficacement la guerre. Elle est restée républicaine, soudée derrière l’homme. C’est une leçon que les armées du Sahel devraient méditer, elles qui ont renversé des pouvoirs civils et se sont installées aux commandes, sans pour autant que la situation sécuritaire ne s’améliore vraiment.

    Le troisième enseignement, et le plus important à tirer des événements d’Ethiopie est également d’ordre politique. Il tient aux réformes entreprises par le PM Abiy Ahmed en 2018, dès qu’il est nommé à ce poste. Il faut se souvenir que le TPLF coalisé à une plusieurs groupes rebelles, dirigeait l’Ethiopie depuis sa victoire sur les troupes gouvernementales en 1990, donc depuis trente ans. L’armée et la haute administration fédérale étaient aux mains des Tigréens.

    Dès qu’il est nommé Premier Ministre, Abiy Ahmed un oromo (l’ethnie la plus importante d’Ethiopie ), entreprend d’écarter les tigréens de la gestion du pouvoir et de s’affranchir d’eux. Il remplace le Chef d’Etat-Major, un tigréen qui était en place depuis 2001. Ce qui entraîne un grand bouleversement dans cette institution. Il en fut de même dans pratiquement tous les postes sensibles de la haute administration. Sur le plan politique, il dissout la coalition qui était en place depuis 1995, dans laquelle le TPLF avait un quasi-monopole. Il crée un nouveau grand parti. Le TPLF refuse de se dissoudre dans cette nouvelle formation politique.

    Il faut savoir que l’Ethiopie est un Etat fédéral dans lequel chacune des provinces dispose de ses propres services de sécurité. Au fur et à mesure qu’ils étaient écartés du pouvoir central à Addis-Abeba, les Tigréens renforçaient les unités de l’armée fédérale stationnés dans leur province, de même que les services de sécurité de la province, qu’ils ont transformés en une véritable armée. Dès lors, la confrontation avec le pouvoir central n’était qu’une question de temps. Ainsi le 03 Novembre 2020, le TPLF attaque et prend possession des casernes de l’armée fédérale situées dans la province du Tigrée.

    Les observateurs ont noté que le PM Abiy Ahmed est allé trop vite dans ses réformes en écartant pratiquement du jour au lendemain des hommes qui géraient le pays depuis 1990 ! Il a rapidement démantelé des équilibres en place depuis plus de 30 ans. Il aurait fallu une approche graduelle afin d’amener par étapes le TPLF a relâché son étreinte autour du pouvoir central.

    En Côte d’Ivoire nous avons des équilibres en place depuis 2011 principalement dans l’armée. Il serait dangereux de les remettre en cause du « jour au lendemain » si le pouvoir venait à « changer de camp » à la suite des élections. Le pays pourrait lui aussi connaître le « syndrome éthiopien », ou basculer dans une instabilité chronique de ses institutions, qui ne trouverait pas forcément sa solution dans les urnes. Le nouveau pouvoir devra faire preuve de perspicacité, de discernement, d’ouverture mais aussi de fermeté. Ce sera délicat mais pas chose impossible. Dieu bénisse la Côte d’Ivoire.

    Douglas Mountain

    Le Cercle des Réflexions Libérales

    Tags:
    Recommended posts