• J.L. BILLON À PROPOS DU RETOUR DE TIDJANE THIAM: «JE PENSE QU’IL N’AURAIT JAMAIS DÛ PARTIR», CE QU’IL PENSE DE LA CEDEAO
  • L’Ambassadeur de la Côte d’Ivoire aux Etats Unis, SEM Ibrahim Touré rend visite au Pasteur N’da Joseph à Washington, DC
  • Présidentielle 2025 en Côte d’Ivoire : Tidiane Thiam confirme à Abidjan son intention de candidature
  • Ouverture du sommet États-Unis-Afrique: Washington accueille les chefs d’Etat africains
  • JUSTICE GUINÉE: PAR MANQUE D’ÉLÉMENTS FACTUELS LA COUR ORDONNE POUR LA 4E FOIS LA LIBÉRATION DU 1ER MINISTRE KASSORY FOFANA …
  • IBRAHIM TOURÉ FAIT LE POINT DE LA DESTRUCTION DEUX SES PROPRIETÉS PAR MR ANGORAN SERGE, IL Y A DEUX ANS EST NOTRE INVITÉ
  • LE DÉPUTÉ DE BOTRO, L’HONORABLE GNAMIEN KONAN NOUVEAU MEMBRE DU PDCI-RDA EST NOTRE INVITÉ – VEN 25 NOV 2022 A PARTIR DE 14H (N.Y)- 19H GMT
  • MR JEAN YVES ESSO ESSIS, MEMBRE DU BUREAU POLITIQUE ET INSPECTEUR DU PDCI-RDA EST L’INVITÉ DE JACQUES ROGER
  • Allocution du ministre de la Réconciliation et de la Cohésion Nationale M. KOUADIO Konan Bertin, devant la diaspora ivoirienne des Etats-Unis Washington DC, 1-10-22
  • Les grandes rencontres du ministre de la Réconciliation et de la Cohésion Nationale M. KOUADIO Konan Bertin, aux Etats-Unis – 01/10/22 au 05/10/22
  • 77e AG des Nations Unies : Le discours du Chef du Gouvernement malien
  • COTE D’IVOIRE 2025 : L’ancien patron du Credit Suisse, Tidjane Thiam, se prépare à briguer la présidence ivoirienne
  • L’ARTISTE ELIE KAMANO LEADER DU PARTI PGSD-GUINÉE EST L’INVITÉ DE JACQUES ROGER
  • Retour de Tidjane THIAM en Côte-d’Ivoire: le début de la conquête du pouvoir ? Jean Aimé Mouketou reçoit Dr Éric EDI
  • Tidjane Thiam, l’enfant d’Abidjan et de Rabat, polytechnicien, ex-ministre ivoirien, roi de la City, musulman et prince baoulé…
  • GUINÉE : Mamri : Kassory accusé d’un détournement de plus de 46 millions Usd
  • Watch Democracy Grow Invites you to A virtue Event Using the link below:
  • SITUATION EN GUINÉE – MR LE PROCUREUR TRÈS SPÉCIAL ALI TOURÉ – OU SONT VOS PREUVES CONTRE LE PREMIER MINISTRE MR KASSORY FOFANA – PUT UP OR SHUT UP !!!
  • Rash N’Guessan Kouassi, journaliste sportif à Radio Côte d’Ivoire sera l’invité de Jacques Roger – jeudi 5 Mai 2022 à partir de 18h30 GMT (14h30 New York)
  • SITUATION EN GUINÉE: Détention de l’ancien premier ministre Kassory et Cie : le RPG et ses alliés tapent du poing sur la table et menacent…
  • ABUS DE POUVOIR, LICENCIEMENT ABUSIF, HARCÈLEMENT SEXUEL: MME AISSATOU BARRY EX-HOTESSE DE L’AIR À ASKY (11 ANS) EST L’INVITÉE DE JACQUES ROGER
  • Radio Afrique2050 – Émission Regards2050 du Jeudi 17 Fevrier 2022 a 21H00 heure de New York (21H Montreal, 2H Abidjan, 3H Bruxelles).
  • SITUATION EN GUINÉE RÉCUPÉRATION DES BIENS DE L’ÉTAT: LA PART DE VÉRITÉ DE SIDYA TOURÉ
  • Interview exclusive avec un universitaire ivoirien Éric EDI (Philadelphie États-Unis)’
  • INTERVIEW EXCLUSIVE DE TIBURCE KOFFI PRESIDENT DU CONSEIL DE GESTION ET DE LA RESTRUCTURATION DU BUREAU IVOIRIEN DU DROIT D’AUTEUR (BURIDA)
  • JacquesRogerShow : LES MALIENS DE LA DIASPORA SE PRONONCENT SUR LA CRISE MALIENNE – VEN 14 JANVIER 2022 A PARTIR DE 20H-22H (HEURE NEW YORK)
  • DR OUSMANE DORÉ LEADER DU MOUVEMENT NATIONAL POUR LE DÉVELOPPEMENT (MND) EST NOTRE INVITÉ MER 22 DÉC 2021 A PARTIR DE 18H (NEW YORK) – 23H GMT
  • LA CHRONIQUE D’ARSENIO LEGRAND : LA FRAUDE SUR LA NATIONALITÉ IVOIRIENNE (CARTE NATIONALE D’IDENTITÉ) ENTRAINERA DE FACTO LA FRAUDE SUR LA LISTE ÉLECTORALE
  • Tidjane Thiam : « J’ai toujours tout fait pour aider la Côte d’Ivoire et je continuerai »
  • WATCH DEMOCRACY GROW 2021 ANNUAL CONFERENCE-NOV 28TH – DEC 1st. THIS YEAR’S THEME: WATCH DEMOCRACY GROW FOR STRONGER, STABLE, PEACEFUL AND RESILENT COMMUNITIES.
  • LE GRAND DÉBAT SUR AFRIQUE2050 – Comment combattre la désinformation sur la COVID-19?
  • Rendez-vous Médiatique – Grand Débat “Heure De Vérité”● Invité : Pr Daniel MENGARA- Mardi 16 novembre 2021
  • MR MOHAMED FODÉ SOUMAH (GECI-GUINÉE) SERA NOTRE INVITÉ – VEN 15 OCTOBRE 2021 A PARTIR DE 18H30 NEW YORK – 22H30 CONAKRY
  • PÉTITION POUR LA MISE À PLAT DE TOUS LES ACCORDS LIANT LA FRANCE AUX PAYS D’AFRIQUE DE L’OUEST ET DU CENTRE
  • S.O.S : Aidez Pasteur, Dr Joseph N’Da avec les dépenses d’hôpital
  • WATCH DEMOCRACY GROW EVENT : JOIN US AS WE CELEBRATE JULY 4TH
  • Mme Pulchérie Gbalet, présidente de l’organisation Alternative citoyenne ivoirienne (ACI) est l’invitée de Jacques Roger le Samedi 15 Mai 2021 à partir de 13h GMT
  • JacquesRogerShow : ÉCOUTER LES ÉMISSIONS DE JACQUES ROGER TOUS LES JOURS A PARTIR DE 22H GMT
  • AFRIQUE2050 – ÉMISSION “SOLUTIONS” – TOUS LES VENDREDI A PARTIR DE 21H (N.Y) ET 2H DU MATIN GMT
  • ÉMISSION : LA CHRONIQUE DE KOUASSI DOUGAN – TOUS MARDIS A PARTIR – 21H30 (NEW YORK)
  • Burkina Faso : Quinze personnes ont aussi été retrouvées mortes après leur enlèvement la veille, dans l’ouest du pays.
  • CECI EST UNE LETTRE D’UN FRANÇAIS, Luc GAILLARD, ADDRESSÈE AUX BURKINABÉ, INTITULÉE:
  • FRANCE AFRQUE : La présence des troupes françaises en Afrique peut avoir des avantages et des inconvénients pour différentes parties.
  • SÉNÉGAL : LES CONSÉQUENCES DU 3E MANDAT DE MACKY SALL
  • L’IMPACT DE LA LOURDE DETTE IVOIRIENNE SUR L’ECONOMIE..
  • EXPLIQUER L’ECHEC DE L’OPPOSITION IVOIRIENNE
  • Santé : le Sénégal s’apprête à lancer un vaccin contre le paludisme
  • ÉLECTEURS ET FUTURES ÉCHÉANCES ÉLECTORALES EN CÔTE D’IVOIRE – CHOISIR ENTRE BÉNÉDICTIONS ET MALÉDICTIONS (Adaptation du message d’un Pasteur Nigérian à sa Congrégation)
  • Cameroun : un journaliste retrouvé mort plusieurs jours après son enlèvement
  • OUATTARA “CONTRÔLE “ JEUNE AFRIQUE
  • Tunisie : des milliers de manifestants contre le président Saied et les pénuries
  • JEAN YVES ESSO ESSIS : Lettre Ouverte A l’attention deSEM HENRI KONAN BEDIEPrésident du PDCI-RDA Abidjan, le dimanche 11 décembre 2022
  • GABON/MALI : L’ambassadeur du Mali au Gabon retrouvé mort dans sa chambre à Libreville
  • Tidjane Thiam défend son bilan à la tête de Credit Suisse
  • ETATS UNIS : Assaut du Capitole: la commission parlementaire recommande des poursuites pénales contre Trump
  • Voici 10 citations choc tirées du documentaire «Harry et Meghan»
  • ÉCONOMIE: Leçons d’Éthiopie pour la Côte-d’Ivoire
  • LE DÉPARTEMENT DU TRÉSOR DES ÉTATS-UNIS SANCTIONNE L’ANCIEN PRÉSIDENT ALPHA CONDÉ POUR DE GRAVES VIOLATIONS DE

    By in Afrique share share share share share share share share share share share share share share share share share share

    Les États-Unis sanctionnent l’ancien président de la Guinée, Alpha Condé, pour son lien avec de graves violations des droits de l’homme.  Cette décision du Bureau de contrôle des actifs étrangers (OFAC) du département du Trésor des États-Unis est l’aboutissement d’une enquête et d’une procédure approfondies et pluriannuelles.  Ni cette décision ni le moment de son annonce ne sont liés à la transition en cours vers la démocratie de la Guinée.  La promotion du respect des droits de l’homme est au cœur de la politique étrangère des États-Unis, et cette décision souligne notre engagement à soutenir les droits de l’homme dans le monde.   

    Au cours de la présidence de Condé, les forces de sécurité se sont livrées à des violences contre les partisans de l’opposition avant le référendum constitutionnel de mars 2020 et pendant et après l’élection présidentielle guinéenne de 2020.  Début 2020, Condé a ordonné aux ministres de créer une unité de police chargée de répondre aux manifestants anti-Condé, en recourant à la violence si nécessaire.  Les rapports indiquent qu’en 2020, le gouvernement a arrêté et détenu arbitrairement des membres de l’opposition.  Dans la foulée de l’élection présidentielle guinéenne d’octobre 2020, les forces de sécurité ont utilisé une force excessive pour disperser les partisans de l’opposition.  Entre autres incidents, les forces de sécurité ont tiré à balles réelles sur des foules qui s’étaient rassemblées pour célébrer l’annonce de l’opposition de Condé, tirant sur deux mineurs, tuant l’un d’eux et tirant sur l’autre dans le dos alors qu’il fuyait les forces de sécurité.  Après l’élection d’octobre 2020, les forces de sécurité ont tué plus d’une douzaine de personnes, certaines d’entre elles tuées à bout portant, qui ne représentaient aucun danger immédiat pour les forces de sécurité.  Alpha Condé est donc désigné en vertu du décret présidentiel (E.O.) 13818 comme étant une personne étrangère qui est ou a été un dirigeant ou un responsable d’une entité, y compris toute entité gouvernementale, qui s’est livrée, ou dont les membres se sont livrés, à des graves violations des droits de l’homme en rapport avec son mandat.   

    Condé figure sur une liste de plus de 40 autres personnes sanctionnées aujourd’hui, ce qui coïncide avec la Journée internationale des droits de l’homme et la Journée internationale de lutte contre la corruption.  “Au cours de l’année écoulée, le Trésor a fait de la lutte contre la corruption et les graves violations des droits de l’homme une priorité absolue”, a déclaré la Secrétaire au Trésor, Janet L. Yellen.  Les États-Unis continueront à promouvoir la responsabilisation des auteurs de violations des droits de l’homme et des acteurs corrompus dans le monde entier.   

    Pour plus d’informations sur la décision d’aujourd’hui, veuillez consulter le communiqué de presse  du département du Trésor et le communiqué de presse du departement d’État. 

    Alpha Condé et Karim Keïta sanctionnés par les USA pour violations des droits humains et corruption

    (Agence Ecofin) – Les USA ont publié une liste de plus de 40 personnes et entités dans neuf pays, sanctionnées pour des raisons de corruption et d’atteintes aux droits humains. Deux ex-dirigeants ouest-africains y figurent.

    L’ancien président de la Guinée, Alpha Condé (photo), et le fils de l’ancien président malien Ibrahim Boubacar Keïta, Karim Keïta, sont, tous les deux, accusés par le Bureau de contrôle des actifs étrangers (OFAC) du Département du Trésor américain de, respectivement, graves violations des droits de l’homme en guinée et corruption au mali. L’information a été rendue publique vendredi 9 décembre par le gouvernement des Etats-Unis.

    Selon la note d’information, les forces de sécurité guinéennes ont commis des actes de violence contre les partisans de l’opposition d’Alpha Condé jusqu’au référendum constitutionnel de mars 2020, pendant et après l’élection présidentielle guinéenne d’octobre de la même année, qui s’est soldée par la victoire de ce dernier pour un troisième mandat.

    « Entre autres incidents, les forces de sécurité auraient tiré à balles réelles sur des foules qui s’étaient rassemblées pour célébrer l’annonce de la victoire de l’opposition de Condé et ont tiré sur deux mineurs, en tuant un, et ont tiré sur un autre dans le dos alors qu’il s’enfuyait. Après l’élection d’octobre 2020, les forces de sécurité auraient tué plus d’une douzaine de personnes, y compris des personnes tuées à bout portant qui ne présentaient aucun danger immédiat pour les forces de sécurité », explique la note d’information.

    Concernant Karim Keïta, les USA l’accusent d’avoir utilisé sa position pour recevoir des pots-de-vin, attribuer des contrats à des sociétés affiliées, et détourner des fonds publics en surpayant des contrats de matériel. Les faits se seraient déroulés entre février 2014 et août 2020, alors qu’il était président de la Commission de sécurité et de défense de l’Assemblée nationale du Mali. Il aurait, en outre, organisé l’enlèvement, la torture et le meurtre apparent de Birama Touré, un journaliste qui enquêtait sur l’implication de Keïta dans la corruption.

    « De multiples témoins affirment avoir vu Touré dans une prison gérée par les services de renseignement maliens, avec des signes évidents de torture brutale. Au moins un témoin a affirmé avoir vu le corps apparemment sans vie de Touré sortir de la prison en présence de Keita », révèle le communiqué du Département d’Etat américain.

    En conséquence de ces accusations, l’OFAC a décidé de « bloquer tous les biens et intérêts dans les propriétés » des deux personnalités incriminées se trouvant aux États-Unis ou en possession ou sous le contrôle de personnes américaines. La note d’information précise que la mesure concerne également toutes les entités qui sont détenues, directement ou indirectement, à 50 % ou plus, par l’ex-président Alpha Condé et Karim Keïta.

    Notons que Karim Keïta s’est exilé en Côte d’Ivoire, où, selon le gouvernement américain, il occupe le poste de PDG de Konijane Strategic Marketing. Quant à Alpha Condé, il vit en exil en Turquie alors que la justice guinéenne l’a inculpé pour crimes de sang.

    Jean-Marc Gogbeu

    Tags:
    Recommended posts