• L’ARTISTE ENGAGÉ SERGE KASSY SERA NOTRE INVITÉ JEUDI 12 MAI 2022 À PARTIR DE 14H30 NEW YORK – 20H30 PARIS – 18H30 GMT
  • Rash N’Guessan Kouassi, journaliste sportif à Radio Côte d’Ivoire sera l’invité de Jacques Roger – jeudi 5 Mai 2022 à partir de 18h30 GMT (14h30 New York)
  • FIF : APRÈS LE REJET DE LA DE DIDIER DROGBA …PAR LES PRÉSIDENTS DE CLUBS, ASSISTONS-NOUS À UNE PERTE DES VALEURS OU À L’ÉVEIL D’UNE NOUVELLE DE CONSCIENCE POPULAIRE ?
  • Logement social en Côte d’Ivoire : Voici pourquoi toutes les initiatives en la matière peinent à réussir
  • SITUATION EN GUINÉE: Détention de l’ancien premier ministre Kassory et Cie : le RPG et ses alliés tapent du poing sur la table et menacent…
  • ABUS DE POUVOIR, LICENCIEMENT ABUSIF, HARCÈLEMENT SEXUEL: MME AISSATOU BARRY EX-HOTESSE DE L’AIR À ASKY (11 ANS) EST L’INVITÉE DE JACQUES ROGER
  • MR ALMAMY SEKOU SOUMAH (UDRG-GUINÉE) – EST NOTRE INVITÉ VEN 04 MARS 2022 – 19H (HEURE DE NEW YORK)
  • Radio Afrique2050 – Émission Regards2050 du Jeudi 17 Fevrier 2022 a 21H00 heure de New York (21H Montreal, 2H Abidjan, 3H Bruxelles).
  • SITUATION EN GUINÉE RÉCUPÉRATION DES BIENS DE L’ÉTAT: LA PART DE VÉRITÉ DE SIDYA TOURÉ
  • Interview exclusive avec un universitaire ivoirien Éric EDI (Philadelphie États-Unis)’
  • INTERVIEW EXCLUSIVE DE TIBURCE KOFFI PRESIDENT DU CONSEIL DE GESTION ET DE LA RESTRUCTURATION DU BUREAU IVOIRIEN DU DROIT D’AUTEUR (BURIDA)
  • Coups d’État : causes ou symptômes de la mauvaise gouvernance ?
  • JUSTICE GUINÉE : TROIS PLAINTES DE LA FAMILLE CELLOU DALEIN DIALLO CONTRE LES GNELLOY
  • JacquesRogerShow : LES MALIENS DE LA DIASPORA SE PRONONCENT SUR LA CRISE MALIENNE – VEN 14 JANVIER 2022 A PARTIR DE 20H-22H (HEURE NEW YORK)
  • DR OUSMANE DORÉ LEADER DU MOUVEMENT NATIONAL POUR LE DÉVELOPPEMENT (MND) EST NOTRE INVITÉ MER 22 DÉC 2021 A PARTIR DE 18H (NEW YORK) – 23H GMT
  • LA CHRONIQUE D’ARSENIO LEGRAND : LA FRAUDE SUR LA NATIONALITÉ IVOIRIENNE (CARTE NATIONALE D’IDENTITÉ) ENTRAINERA DE FACTO LA FRAUDE SUR LA LISTE ÉLECTORALE
  • Tidjane Thiam : « J’ai toujours tout fait pour aider la Côte d’Ivoire et je continuerai »
  • L’ÉCRIVAINE MME HÉLÈNE DANDI LOU (GRANDE-MÈRE) DE DJ ARAFAT EST NOTRE INVITÉE – LUN 29 NOVEMBRE 2021 À PARTIR DE 21H (N.YORK) 2H DU MAT MARDI GMT)
  • WATCH DEMOCRACY GROW 2021 ANNUAL CONFERENCE-NOV 28TH – DEC 1st. THIS YEAR’S THEME: WATCH DEMOCRACY GROW FOR STRONGER, STABLE, PEACEFUL AND RESILENT COMMUNITIES.
  • LE GRAND DÉBAT SUR AFRIQUE2050 – Comment combattre la désinformation sur la COVID-19?
  • Rendez-vous Médiatique – Grand Débat “Heure De Vérité”● Invité : Pr Daniel MENGARA- Mardi 16 novembre 2021
  • À LA DEMANDE GÉNÉRALE / JRSHOW: “OPERATION 1 IVOIRIEN DE LA DIASPORA 1 TOIT” MME ADOM MARIE LAURE DG DE L’ENTREPRISE IMMOBILIÈRE AMS EST NOTRE INVITÉE VENDREDI 12 NOVEMBRE 2021 A PARTIR DE 20H45 (NEW YORK)
  • MR MOHAMED FODÉ SOUMAH (GECI-GUINÉE) SERA NOTRE INVITÉ – VEN 15 OCTOBRE 2021 A PARTIR DE 18H30 NEW YORK – 22H30 CONAKRY
  • PÉTITION POUR LA MISE À PLAT DE TOUS LES ACCORDS LIANT LA FRANCE AUX PAYS D’AFRIQUE DE L’OUEST ET DU CENTRE
  • RADIO AFRIQUE2050 – ÉMISSION REGARDS2050 DE CE JEUDI 7 OCTOBRE 2021 A 21H00 EASTERN TIME (21H NEW YORK, 20H TEXAS, 3H DE PARIS).
  • MR SÉKOU KOUNDOUNO(FNDC-GUINÉE) SERA NOTRE INVITÉ – JEUDI 30 SEPT 2021 A PARTIR DE 18H30- 22H30 CONAKRY
  • S.O.S : Aidez Pasteur, Dr Joseph N’Da avec les dépenses d’hôpital
  • AFRIQUE2050 – MR ASSALÉ TIÉMOKO ANTOINE DÉPUTÉ MAIRE DE TIASSALÉ SERA NOTRE INVITÉ – VEN 17 SEPT 2021 – Á PARTIR DE 10H45 (NEW YORK) 14H45 GMT
  • JROGER : MR ALIOU BAH LEADER DU MOUVEMENT DEMOCRATIQUE LIBÉRAL (MoDeL) EST NOTRE INVITÉ – JEUDI 16 SEPTEMBRE 2021 – Á PARTIR DE 18H30 (NEW YORK) 22H30 GMT
  • HOMMAGE SEM MAMADOU HAIDARA AMBASSADEUR PLENIPOTENTAIRE DE COTE D’IVOIRE AUX ETATS UNIS D’AMERIQUE EN FIN DE MISSION( 2018-2021)
  • COUP DÉTAT EN GUINÉE: L’HONORABLE IBRAHIMA ABE SYLLA PRESIDENT DE LA NGR-GUINÉE EST NOTRE INVITÉ MER 08 SEPTEMBRE 2021 A 19H
  • BAH OURY (UDRG) ET DR FAYA MILLIMOUNO (BLOC-LIBÉRAL) GUINÉE SONT NOS INVITÉS – MARDI 07 SEPTEMBRE 2021 – A PARTIR DE 18H (NEW YORK)
  • GUINÉE : L’incertitude règne en Guinée après le renversement du président Alpha Condé
  • RADIO AFRIQUE2050 – ÉMISSION REGARDS2050 DE CE JEUDI 19 AOUT 2021 A 21H00 EASTERN TIME (21H NEW YORK, 20H TEXAS, 3H DE PARIS)
  • SANTÉ : Les États-Unis envoient 1,2 million de vaccins anti-covid à la Côte d’Ivoire
  • Afghanistan: la conquête éclair des talibans ternit l’image des États-Unis
  • LA FRANCE OU L’HYPOCRISIE DE LA CLASSE POLITIQUE IVOIRIENNE
  • SEM MAMADOU HAIDARA AMBASSADEUR PLENIPOTENTAIRE DE COTE D’IVOIRE AUX ETATS UNIS D’AMERIQUE EN FIN DE MISSION( 2018-2021)
  • WATCH DEMOCRACY GROW EVENT : JOIN US AS WE CELEBRATE JULY 4TH
  • Rendez-vous Médiatique – Afrique 2050: Émission Heure De Vérité – Invité exceptionnel Pr Albert ONDO OSSA. Ce dimanche 27 juin 2021 dès 19H GMT…
  • Mme Pulchérie Gbalet, présidente de l’organisation Alternative citoyenne ivoirienne (ACI) est l’invitée de Jacques Roger le Samedi 15 Mai 2021 à partir de 13h GMT
  • JacquesRogerShow : ÉCOUTER LES ÉMISSIONS DE JACQUES ROGER TOUS LES JOURS A PARTIR DE 22H GMT
  • AFRIQUE2050 – ÉMISSION “SOLUTIONS” – TOUS LES VENDREDI A PARTIR DE 21H (N.Y) ET 2H DU MATIN GMT
  • ÉMISSION : LA CHRONIQUE DE KOUASSI DOUGAN – TOUS MARDIS A PARTIR – 21H30 (NEW YORK)
  • Le Mariage De Tamba Avec Esther : « Si Les Deux Sont Majeurs, Ils Peuvent Se Marier Sans Le Consentement Des Parents » Le Maire De Matoto
  • OPINION : AHOUMAN GAEL LAKPA AFFAIRE GANA GUEYE : ILS VEULENT NOUS IMPOSER À TOUS LEUR BESTIALITÉ.
  • MR LAMINE SUNUNU KABA EX CONSEILLER DU PREMIER MINISTRE KASSORY FOFANA EST NOTRE INVITÉ – 03 MAI 2022
  • GUINÉE: Rejet du chronogramme de la transition : Le G58, le RPG-arc-en-ciel et cie appellent à la “mobilisation”…
  • FINANCE: La valeur de l’euro a reculé de 14% en 12 mois : les implications pour les pays de la zone CFA
  • Le monde selon Tidjane Thiam
  • Crise au Mali: L’analyse politique Boubacar Traoré, pense que la balle est dans le camp de la CEDEAO après les efforts du gouvernement Malien
  • MME DOUSSOU CONDÉ MILITANTE DU RPG-GUINÉE EST L’INVITÉE DE JACQUES ROGER LA SITUATION SOCIOPOLITIQUE DE LA GUINÉE AU CENTRE DU DÉBAT
  • Coup d’Etat au Burkina (2). Fin de l’état de grâce et retour du CDP ?
  • Economie: En deux décennies, la Côte d’Ivoire a quintuplé son stock d’IDE entrants
  • Côte d’Ivoire : l’Etat veut mobiliser 1 milliard $ pour lutter contre la fragilité dans les zones frontalières du nord
  • LA FIDHOP ET GRADDH-AFRIQUE S’OPPOSENT A CE QUE LA COTE D’IVOIRE SERVE DE BASE ARRIERE AUX AVENTURIERS POUR DESTABILISER LES PAYS VOISINS.
  • Crise au Mali: L’analyse politique Boubacar Traoré, pense que la balle est dans le camp de la CEDEAO après les efforts du gouvernement Malien

    By in Afrique share share share share share share share share share share share share share share share share share share

    Le médiateur de la CEDEAO est reparti de Bamako dimanche 20 mars sans accord sur le chronogramme de la transition . L’analyste malien Boubacar Salif Traoré estime que le gouvernement de transition a pourtant fait des concessions et la CEDEAO devrait à son tour en faire. Il répond à Lilianne Nyatcha.

    Quelles sont les principaux points de divergence entre la CEDEAO et le pouvoir malien ?

    Ce qu’il faut rappeler c’est que nous sommes dans un processus de discussion. Il y a une équipe qui a été montée dans ce sens, qui travaille justement sur le chronogramme. Le gouvernement malien a estimé qu’il lui fallait désormais 24 mois pour conduire cette transition et atteindre les objectifs liés à la préparation des élections. Il ne faut pas oublier que nous sommes dans un contexte très difficile avec les sanctions et notre sécurité. Par contre, la CEDEAO compte sur un chronogramme de 12 à 16 mois. Donc je pense que les points de divergence subsistent à ce niveau. On espère qu’une solution puisse être trouvée assez rapidement.

    Vous parlez du Mali qui est sous sanction depuis plus de deux mois. Et pourtant cela ne semble pas constituer un élément supplémentaire de pression sur le gouvernement de transition.

    Non, c’est-à-dire que nous sommes dans une situation où effectivement les sanctions pèsent mais le peuple malien et les autorités font preuve de résilience. Bien évidemment, le souhait du gouvernement c’est d’en sortir assez rapidement. C’est en cela qu’un cadre d’échanges a été mis en place avec la CEDEAO pour parvenir à un accord rapide et lever les sanctions.

    La difficulté à trouver un accord sur le calendrier de la transition entre Bamako et la CEDEAO ne viendrait-elle pas des déclarations de certains dirigeants français dont les propos laissent parfois penser que c’est Paris qui donne les instructions à la CEDEAO, considérée comme manipulée par Bamako ? On l’a encore vu avec la suspension des médias français au Mali…

    En tout cas, c’est un problème qu’il faut souligner parce que depuis un moment effectivement les interférences de la France sur la situation au Mali et les choses qui ne la concernent pas constituent un sujet de préoccupation majeure pour les autorités maliennes. Bien évidemment, le gouvernement malien a souvent tiré la sonnette d’alarme sur cette problématique à la diffusion de fausses informations, des informations qui ne sont pas du tout réelles. Le pays est dans une situation très difficile, notamment le problème de l’insécurité.

    Mais de là à accuser l’armée malienne d’exactions alors que le chef d’État major général de l’armée malienne a été très clair, il est ouvert à toutes questions, il y a problème. Et effectivement, le fait que le président français se retourne systématiquement vers la CEDEAO pour sanctionner davantage le Mali pose un autre problème parce que ça donne l’impression que c’est la France qui pousse la CEDEAO à durcir le ton vis-à-vis des autorités maliennes. En tout cas, c’est l’image qui est clairement renvoyée par la France par son attitude et ses différentes sorties.

    Quels efforts doivent être consentis de part et d’autre pour pouvoir trouver une solution ?

    Je pense qu’il y a l’effort de compréhension qui doit prévaloir au sein de la CEDEAO parce que la situation actuelle du Mali est très compliquée. C’est vrai qu’il y a le problème des élections. Ce problème est d’abord lié à toutes les opérations devant mener à des élections crédibles. Il faut revoir le fichier électoral, acquérir du matériel électoral …c’est-à-dire toutes les phases de préparation des élections. Ça prend énormément de temps. Il y a aussi la question financière. Je rappelle que le pays est dans une situation économique et financière assez difficile combinée à l’insécurité.

    Donc, il faut un minimum de temps pour parvenir à organiser des élections. Ce qui aurait été grave c’est si les autorités n’avaient pas l’intention d’organiser des élections. Chose qui n’est pas du tout le cas. Elles ont la volonté d’organiser des élections, mais dans de bonnes conditions. Il ne faut pas oublier que le coup d’État survenu le 18 août 2020 est lié à une crise post-électorale. Donc il faut éviter que cela ne se reproduise pas à l’avenir et je suis certain qu’il y aura un compromis parce qu’effectivement au départ, le délai qui avait été proposé par le gouvernement malien a été beaucoup réduit. Il y a eu des efforts.

    Le gouvernement malien parlait de 5 ans

    Effectivement. Donc cette réduction du délai à 2 ans montre que le gouvernement malien tient parole. Car il avait dit dès le départ que la proposition de délai de cinq ans était une base de négociation. De son côté, la CEDEAO a maintenant une position ferme sur ces délais, notamment les 16 mois de l’Union africaine et les 12 mois qu’elle-même avait proposé.

    De votre point de vue, les autorités maliennes ont fait d’importantes concessions. La balle serait dans le camp de la CEDEAO ?

    Oui, je pense sincèrement que la balle est dans le camp de la CEDEAO. De toute façon, elle a toujours reçu des propositions de la part des autorités maliennes. Au final, elle évalue et c’est à elle de décider puisqu’elle a été à l’initiative des sanctions.

    Décryptage 21/03/2022Décryptage 21/03/2022

    Tags:
    Recommended posts