• Ouattara : son troisième mandat, ses relations avec Gbagbo et Bédié, le RHDP, le cas Soro… Entretien exclusif
  • S.O.S : Aidez Pasteur, Dr Joseph N’Da avec les dépenses d’hôpital
  • AFRIQUE2050 – MR ASSALÉ TIÉMOKO ANTOINE DÉPUTÉ MAIRE DE TIASSALÉ SERA NOTRE INVITÉ – VEN 17 SEPT 2021 – Á PARTIR DE 10H45 (NEW YORK) 14H45 GMT
  • JROGER : MR ALIOU BAH LEADER DU MOUVEMENT DEMOCRATIQUE LIBÉRAL (MoDeL) EST NOTRE INVITÉ – JEUDI 16 SEPTEMBRE 2021 – Á PARTIR DE 18H30 (NEW YORK) 22H30 GMT
  • HOMMAGE SEM MAMADOU HAIDARA AMBASSADEUR PLENIPOTENTAIRE DE COTE D’IVOIRE AUX ETATS UNIS D’AMERIQUE EN FIN DE MISSION( 2018-2021)
  • COUP DÉTAT EN GUINÉE: L’HONORABLE IBRAHIMA ABE SYLLA PRESIDENT DE LA NGR-GUINÉE EST NOTRE INVITÉ MER 08 SEPTEMBRE 2021 A 19H
  • BAH OURY (UDRG) ET DR FAYA MILLIMOUNO (BLOC-LIBÉRAL) GUINÉE SONT NOS INVITÉS – MARDI 07 SEPTEMBRE 2021 – A PARTIR DE 18H (NEW YORK)
  • GUINÉE : L’incertitude règne en Guinée après le renversement du président Alpha Condé
  • RADIO AFRIQUE2050 – ÉMISSION REGARDS2050 DE CE JEUDI 19 AOUT 2021 A 21H00 EASTERN TIME (21H NEW YORK, 20H TEXAS, 3H DE PARIS)
  • SANTÉ : Les États-Unis envoient 1,2 million de vaccins anti-covid à la Côte d’Ivoire
  • Afghanistan: la conquête éclair des talibans ternit l’image des États-Unis
  • LA FRANCE OU L’HYPOCRISIE DE LA CLASSE POLITIQUE IVOIRIENNE
  • SEM MAMADOU HAIDARA AMBASSADEUR PLENIPOTENTAIRE DE COTE D’IVOIRE AUX ETATS UNIS D’AMERIQUE EN FIN DE MISSION( 2018-2021)
  • WATCH DEMOCRACY GROW EVENT : JOIN US AS WE CELEBRATE JULY 4TH
  • Rendez-vous Médiatique – Afrique 2050: Émission Heure De Vérité – Invité exceptionnel Pr Albert ONDO OSSA. Ce dimanche 27 juin 2021 dès 19H GMT…
  • Mme Pulchérie Gbalet, présidente de l’organisation Alternative citoyenne ivoirienne (ACI) est l’invitée de Jacques Roger le Samedi 15 Mai 2021 à partir de 13h GMT
  • JacquesRogerShow : ÉCOUTER LES ÉMISSIONS DE JACQUES ROGER TOUS LES JOURS A PARTIR DE 22H GMT
  • AFRIQUE2050 – ÉMISSION “SOLUTIONS” – TOUS LES VENDREDI A PARTIR DE 21H (N.Y) ET 2H DU MATIN GMT
  • ÉMISSION : LA CHRONIQUE DE KOUASSI DOUGAN – TOUS MARDIS A PARTIR – 21H30 (NEW YORK)
  • Le Secrétaire général tire la sonnette d’alarme et dénonce la « situation indécente » d’un « monde au bord du précipice »
  • CÔTE D’IVOIRE : ACTIVITÉS DES PARTIS POLITIQUES : UNG CONGRÈS ORDINAIRE DE L’UNG LE YAKRO 25 SEPTEMBRE 2021 À YAKRO
  • CÔTE D’IVOIRE : ACTIVITÉS DES PARTIS POLITIQUES : UNG CONGRÈS EXTRAORDINAIRE DE L’UNG LE YAKRO 25 SEPTEMBRE 2021 À YAKRO
  • CORRUPTION ET ABUS DE POUVOIR AU SEIN DES FORCES DE L’ORDRE : LE CAS DE MME LATHER RITU
  • COTE D’IVOIRE LE MASSACRE DES GENDARMES À BOUAKÉ EN OCTOBRE 2002
  • Côte d’Ivoire : l’espoir déçu du secteur pétrolier
  • HYDROCARBURES COTE D’IVOIRE : LES FAVEURS FISCALES DES OPÉRATIONS DE RECHERCHE ET EXPLOITATION PÉTROLIÈRES
  • USA : La tempête Ida sème le chaos aux Etats-Unis, au moins 44 morts à New York et aux alentours
  • HYDROCARBURES : Blocs pétroliers Ivoirien
  • Côte d’Ivoire : l’OMS confirme un mauvais diagnostic sur la Guinéenne supposée malade d’Ebola
  • COTE D’IVOIRE: « Découverte majeure » de pétrole et de gaz naturel
  • Afghanistan : quatre questions après la confirmation du retrait des Américains au 31 août
  • Côte d’Ivoire : l’OMS confirme un mauvais diagnostic sur la Guinéenne supposée malade d’Ebola

    By in Santé share share share share share share share share share share share share share share share share share share

    (Agence Ecofin) – Le 14 août, les autorités ivoiriennes ont confirmé l’apparition du premier cas d’Ebola dans le pays depuis 1994, et ont mis en place un système de réponse rapide. A la suite d’une contre-analyse menée en France, l’OMS a indiqué mardi dernier que la patiente n’est finalement pas atteinte par le virus.

    La Côte d’Ivoire n’a finalement enregistré aucun cas récent d’Ebola sur son territoire. Dans un communiqué publié ce mardi 31 août, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a confirmé qu’aucune preuve de la présence du virus n’a été décelée chez la jeune Guinéenne de 18 ans qui avait été initialement déclarée infectée par la maladie.

    Selon l’institution, de nouvelles analyses ont été effectuées par l’Institut Pasteur de Lyon, en France, après les précédentes conduites par l’Institut Pasteur de Côte d’Ivoire. Elles ont démontré que « la patiente n’a pas eu la maladie à virus Ebola et de plus amples analyses sur la cause de sa maladie sont en cours ».

    Il faut rappeler que la Côte d’Ivoire avait déclaré son premier cas confirmé du virus Ebola depuis 1994, le samedi 14 août, à Abidjan, après que des tests sur un cas suspect en provenance de la ville guinéenne de Labé située dans le nord du pays ont révélé une présence de la maladie. Compte tenu des dangers d’une éventuelle flambée de cette nouvelle épidémie en pleine pandémie de covid-19, les autorités nationales en collaboration avec l’OMS ont immédiatement activé une opération de traçage des cas contacts, et une campagne de vaccination a permis d’immuniser une centaine de personnes contre la fièvre hémorragique.

    A terme, les autorités espéraient vacciner 2000 personnes au cours des prochaines semaines, et ont obtenu 5000 doses de vaccins pour mener la campagne à bien.

    Très tôt cependant, la Guinée, pays d’origine de la malade, a émis des doutes sur la fiabilité du diagnostic et demandé de nouveaux tests, tout en continuant sa coopération avec Abidjan pour organiser la riposte. D’après l’OMS, « depuis que la Côte d’Ivoire a annoncé la détection du cas, plus de 140 contacts ont été listés dans les deux pays, mais aucune autre personne n’a présenté des symptômes de la maladie ni n’a été testée positive à Ebola ». Une déclaration qui vient conforter les autorités guinéennes qui avaient dû faire face jusqu’en juin à une flambée de la maladie sur leur territoire.

    « La politique de non-regret encourage l’adoption de mesures immédiates avant que toutes les dimensions et conséquences d’une urgence ou d’une flambée épidémique ne soient connues, avec l’objectif de sauver autant de vies que possible », rappelle l’OMS dans son communiqué. Et d’ajouter qu’elle « rétrograde désormais ses interventions en Côte d’Ivoire du niveau de riposte à celui d’état d’alerte ».

    Moutiou Adjibi Nourou

    Tags:
    Recommended posts