• États-Unis: Joe Biden dévoile un plan limité pour lutter contre la violence armée
  • AFRIQUE2050 – ÉMISSION REGARDS2050 – TOUS LES JEUDIS A PARTIR DE 21H (N.Y) ET 2H DU MATIN GMT
  • Rendez-vous Médiatique : Mme Geneviève LILONG (Guadeloupe) sera notre invitée – Ce dimanche 28 mars 2021 à 21H (Paris), 16H (New-York), 21H GMT.
  • Rendez-vous Médiatique – Afrique 2050: Dr Imhotep Vladimir Bruno Ben Moubamba sera notre invité – Ce dimanche 21 mars 2021 à 21H (Paris), 16H (New-York), 21H GMT.
  • ONU 65ème Session de la Commission de la Condition de la Femme ONG CSW65 Forum Virtuel
  • JROGERSHOW : MR BAH OURY LEADER DE L’UDRG (GUINEE) EST NOTRE INVITE – MER 17 MARS 2021 A PARTIR DE 18H30 HEURE (NEW YORK) – 23H30 GMT
  • JROGERSHOW : DR FAYA MILLIMOUNO ( BLOC LIBÉRAL GUINÉE) EST NOTRE INVITÉ – MAR 16 MARS 2021 A PARTIR DE 18H55 HEURE (NEW YORK) – 23H55 GMT
  • Rendez-vous Médiatique – Afrique 2050: Mme Alex Dissa (France), Mme Stéphanie Padonou, Mme Geneviève Lilong (Guadeloupe) et Zedna YENO (Montréal) seront nos invitées – Ce dimanche 14 mars 2021 à 20H GMT.
  • COTE D’IVOIRE : Décès d’Hamed Bakayoko, le Premier ministre ivoirien
  • JacquesRogerShow : ÉCOUTER LES ÉMISSIONS DE JACQUES ROGER TOUS LES JOURS A PARTIR DE 22H GMT
  • Rendez-vous Médiatique – Afrique 2050: Dr Imhotep Vladimir Bruno Ben Moubamba sera notre invité – Ce mercredi 24 Février 2021 à 19H GMT.
  • AFRIQUE2050 – ÉMISSION “SOLUTIONS” – TOUS LES VENDREDI A PARTIR DE 21H (N.Y) ET 2H DU MATIN GMT
  • DR OUSMANE DORÉ LEADER DU MOUVEMENT NATIONAL POUR LE DÉVELOPPEMENT (MND) EST NOTRE INVITÉ VEN 5 FÉVRIER 2021 A PARTIR DE 19H (NEW YORK)
  • AFRIQUE2050 REND HOMMAGE A CHÉRIF DE WASHINGTON AIDARA, CONSEILLER DU 1ER MINISTRE DE LA GUINÉE ET COLLABORATEUR DE JACQUES ROGER
  • ÉMISSION : LA CHRONIQUE DE KOUASSI DOUGAN – TOUS MARDIS A PARTIR – 21H30 (NEW YORK)
  • WATCH DEMOCRACY GROW IN COLLABORATION WITH OTHER DIASPORA ORGANIZATIONS 2020 ANNUAL VIRTUAL CONFERENCE – PROGRAMME DAY 4
  • AFRICOM HOMESTEAD EXEMPTION A PHILADELPHIE IMMIGRES, REFUGIES AFRICAINS ET HAITIENS A PHILADELPHIE, CE PROGRAMME VOUS CONCERNE
  • COTE D’IVOIRE: Le président Ouattara déclare que Gbagbo et Blé Goudé «sont libres de rentrer en Côte d’Ivoire»
  • GUINÉE: EDG suspend le contrat d’achat d’énergie avec la société de Abé Sylla : Plus de 40 employés envoyés en congés techniques
  • CPI: l’affaire Gbagbo, nouveau révélateur des faiblesses du bureau du procureur
  • ETATS UNIS : Incident au Capitole: le suspect et un policier sont décédés
  • Côte d’Ivoire : Charles Blé Goudé demande « pardon aux Ivoiriens » et souhaite « un geste » du gouvernement pour rentrer
  • ÉCONOMIE : Niger, Guinée, Côte d’Ivoire : trio de tête de la reprise pour la Banque mondiale
  • Etats-Unis : le Département d’Etat publie un rapport accablant sur la Guinée…
  • Côte d’Ivoire : la Cour pénale internationale confirme l’acquittement de l’ancien président Laurent Gbagbo
  • Côte d’Ivoire, le procès du massacre de Duékoué entrouvert à Abidjan
  • COTE D’IVOIRE : « Ils les ont tués comme si de rien n’était »
  • DOSSIERS/BURKINA : Contrebande de cigarettes : Appolinaire Compaoré au coeur d’un trafic à la croisée d’intérêts terroristes
  • ÉTATS-UNIS : Géorgie La loi censée rendre les élections plus « sûres » soulève un tollé
  • Congo : Guy-Brice Parfait Kolélas est bien décédé du Covid-19
  • Tanzanie : le lourd héritage de John Magufuli
  • ETATS UNIS : Biden met l’accent sur les vaccins, s’explique sur l’afflux de migrants et se projette en 2024
  • SOCIÉTÉ – COTE D’IVOIRE: « 96% des occupants du Mont Péko sont d’origine étrangère », selon un rapport du gouvernement ivoirien
  • Guinée : Nouvelle gouvernance
  • AGRO ALIMENTAIRE: UE-Côte d’Ivoire : 1 milliard d’euros pour le cacao ivoirien, vraiment ?

    By in Agriculture Economie share share share share share share share share share share share share share share share share share share

    Si l’annonce de l’ambassadeur de l’Union européenne (UE) en Côte d’Ivoire a fait du bruit, il y a encore loin de la parole aux actes : seuls 25 millions d’euros sont à ce jour confirmés.

    C’est ce que l’on appelle un effet d’annonce. En fin de semaine dernière, l’ambassadeur de l’Union européenne (UE) en Côte d’Ivoire, Jobst von Kirchmann, a mentionné une enveloppe pouvant aller jusqu’à un milliard d’euros destinée à la filière ivoirienne de l’or brun sur la période 2021-2027 pour l’aider à devenir plus durable.

    La déclaration, faite à nos confrères de Reuters et qui a marqué les esprits, intervenait un mois après une réunion mi-janvier à Abidjan entre les autorités ivoiriennes – la Côte d’Ivoire est le premier producteur mondial de fèves – et l’UE – son premier acheteur – pour discuter de l’avenir de leurs relations commerciales cacaoyères.

    Et pour cause : l’UE prévoit de présenter d’ici à l’été 2021 une nouvelle réglementation visant à interdire l’importation de produits liés à la déforestation et à rendre obligatoire un « devoir de vigilance » pour les acteurs privés. Une réforme qui va bousculer le secteur de l’or brun et l’obliger à renforcer ses contrôles sur l’origine des fèves – un sujet hautement sensible – s’il veut continuer à avoir accès au marché européen. D’autres réunions sont d’ailleurs prévues en mars à Bruxelles et Abidjan.

    Beaucoup d’incertitudes

    C’est dans ce cadre que l’UE défend la mise en œuvre d’un projet Team Europe – cacao durable devant apporter une « enveloppe budgétaire très importante », a indiqué en janvier l’ambassadeur avant d’évoquer le chiffre choc d’un milliard un mois plus tard, en réunissant l’ensemble des financeurs potentiels : les États européens, la Banque européenne d’investissement (BEI), les institutions de développement nationales (AFD, KfW, GIZ,…) et même les chocolatiers privés.

    Sauf que, dans les faits, il reste encore beaucoup d’incertitudes. « L’exercice de programmation 2021-2027 pour la Côte d’Ivoire est toujours en cours et sera conclu cette année. En ce moment aucune décision n’a encore été prise », a indiqué une porte-parole de l’UE sollicitée par Jeune Afrique.

    « Si elle devait être retenue, un montant important serait alloué à cette importante priorité [la Team Europe], mais aucun chiffre ne peut être fourni à ce stade », a-t-elle ajouté.

    Pour l’heure, la seule aide confirmée, annoncée fin janvier, se monte à 25 millions d’euros, une somme bien modeste face aux ambitions affichées. Et elle n’est pas destinée à la seule Côte d’Ivoire, mais aussi au Ghana et au Cameroun.

    Enjeux multiples et complexes

    La majeure partie de la somme (17 millions) financera de l’assistance technique « dans des domaines tels que la surveillance de la déforestation, la fourniture de services analytiques et consultatifs, la facilitation des politiques, les interventions spécifiques tout au long de la chaîne de valeur et le soutien aux investissements », précise l’UE.

    Les 8 millions restant doivent « soutenir des réformes législatives substantielles en Côte d’Ivoire » afin de « créer un nouveau cadre juridique pour la production et le commerce du cacao ».

    « Un apport de 200 millions d’euros serait déjà énorme », souligne un bon connaisseur du secteur, expliquant que l’enveloppe pourrait gonfler si les prêts ciblés aux États étaient inclus dans le dispositif. Localement, un acteur du secteur met, lui, en avant la difficulté pour l’UE de soutenir efficacement la filière face aux enjeux multiples et complexes que sont la déforestation, le travail des enfants et le revenu des producteurs.

    Sollicité par Jeune Afrique, le Conseil café cacao, organisme de régulation du secteur en Côte d’Ivoire, n’a pas donné de suite avant la publication de cet article.

    Tags:
    Recommended posts