• Requiem pour les alternances démocratiques en Afrique subsaharienne francophone
  • WATCH DEMOCRACY GROW IN COLLABORATION WITH OTHER DIASPORA ORGANIZATIONS 2020 ANNUAL VIRTUAL CONFERENCE – PROGRAMME DAY 4
  • AFRICOM HOMESTEAD EXEMPTION A PHILADELPHIE IMMIGRES, REFUGIES AFRICAINS ET HAITIENS A PHILADELPHIE, CE PROGRAMME VOUS CONCERNE
  • EN EXCLUSIVITE : LE DOCTEUR JACQUES LEROUX SERA NOTRE INVITE SAMEDI 6 JUIN A PARTIR DE 13H NEW YORK – 17H GMT
  • SPORT : Maradona: l’Argentine pleure la mort de son “Dieu du football”
  • ÉCONOMIE : Le Projet USDA West Africa PRO-Cashew organise son lancement officiel
  • Côte d’Ivoire : Macron soutient Ouattara le « violeur » de la Constitution
  • Mondialisation : le « monde de l’après Covid-19 » attendra
  • DOSSIERS : D’Houphouët à Ouattara, une tour d’ivoire en héritage
  • Guinée. Au moins 50 personnes tuées en toute impunité dans des manifestations en moins d’un an
  • Côte d’Ivoire: l’usage de machettes et d’armes à feu témoigne de l’horreur des violences post-électorales , selon Amnesty International ( Communiqué)
  • Elections américaines : une transition « à l’africaine »
  • Dimanche 15 novembre, Dr Daniel MENGARA sera à 16h (heure de New-York) l’invité d’Afrique 2050.
  • OPINION : MASCARADE ELECTORALE DU 31 OCTOBRE 2020! QUEL EST LE STATUT ACTUEL DE DRAMANE?
  • Côte d’Ivoire: Faut-il vraiment brûler Kouadio Konan Bertin (KKB) ?
  • COTE D’IVOIRE : Déclaration de l’Honorable Kouadio Konan Bertin devant ses militants
  • Côte-d’Ivoire, “Création d’un Conseil National de Transition présidé par SEM Henri Konan BEDIE, Président du PDCI-RDA et de la plateforme CDRP.”
  • Les Gabonais-ses de la diaspora qui honorent leur pays d’origine.
  • Les États-Unis s’inquiètent des résultats “incohérents” de la présidentielle en Guinée
  • DIASPORA: SEM Mamadou Haidara : Plus qu’un regard: que se passe-t-il réellement avec l’élection présidentielle en Côte d’Ivoire?
  • L’INTERVIEW DE MR LAURENT GBAGBO SUR TV5 MONDE – Ce qui nous attend, c’est la catastrophe et c’est pourquoi je parle.
  • OPINION: ELECTION DU 31 OCTOBRE: LA COTE D’IVOIRE VA T-ELLE VIVRE LE DRAME RWANDAIS DE 1994?
  • OPINION : MASCARADE ELECTORALE DU 31 OCTOBRE 2020! QUEL EST LE STATUT ACTUEL DE DRAMANE?

    By in Opinion share share share share share share share share share share share share share share share share share share

    Il faudrait qu’entre les deux kidams: Kuibiert-Coulibaly Ibrahime et Mamadou Kone de la Cour Constitutionelle, quelqu’un nous définisse le statut actuel de leur mentor (menteur) afin que les Ivoiriens et monde entire soient situés car nous vivons dans une nation qui se veut respectable.

    Le mandat de Dramane ayant pris fin le 31 Octobre, il est devenu un citoyen ordinaire car il n’a pas le droit à un 3 ème mandat selon sa propre Constitution de 2016 qui stipule en ses articles 54 et 55:

    Article 54

    Le Président de la République est le Chef de l’Etat. Il incarne l’unité nationale. Il veille au respect

    de la Constitution. Il assure la continuité de l’Etat. Il est le garant de l’indépendance nationale, de l’intégrité du territoire et du respect des engagements internationaux.

    Article 55

    Le Président de la République est élu pour cinq ans au suffrage universel direct. Il n’est rééligible                                                

    qu’une fois.

    Le 31 Octobre a donc marqué la fin de ce mandat renouvelé de Dramane Ouattara. Ce qui implique qu’il n’est plus le détenteur du pouvoir d’état, donc plus d’autorité. Par conséquent, tout acte qu’il pose é présent envers l’opposition, seront documentés et considerés comme des actes criminels.

    NOUS VOUDRIONS ALORS SAVOIR:

    “En vertu de quoi, Dramane Ouattara poursuit-il les opposants Ivoiriens et les Leaders du CNT?” Pourquoi s’en prend-il au President Bédié et veuille-t-il l’humilier après tout ce qu’il a fait pour Dramane? Qui ne se souvient-il pas du fameux appel de Daoukro? Dramane pense-t-il que son problème va être regler en emprisonnant les Guikahué, Affi Nguessan et les Leaders du CNT?

    PARLONS DE CETTE MASCARADE ELECTORALE DU 31 OCTOBRE  

    A l’annonce de la candidature anti-constitutionelle de Dramane, les Ivoiriens de la Diaspora ont dit NON au 3 ème mandat, les Ivoiriens en Cote d’Ivoire ont exprimé leur mécontentement par des manifestations éclatées dans toutes les villes de Côte d’Ivoire. Ces manifestations ont été violemment reprimées par le regime haineux de Dramane Ouattara. Plus de 70 morts, des blessés graves à la machette, des destructions de bien et de domiciles ont été enregistrés dans plusieurs localités.

    Le 31 Octobre, jour du scrutin, tout le pays a été bloqué, malgré l’entêtement insolent de Kuibiert-Coulibaly Ibrahime à aller coûte que coûte aux elections, contre le gré des Ivoiriens. Certainement que ce lugrubre personage et les gourous du RDR étaient conscients de la vacance du pouvoir qui prendrait forme au cas ou cette élèction n’avait pas lieu et que leur mentor n’était pas le vainqueur. Donc il fallait aller très vite en ignorant le peuple.  

    En outre, le regime va déployer des chars de guerre à Dabou pour intimider et assassiner des innocents. Des images qui nous ont été expédiées de Dabou sont insoutenables. A Daoukro, à Bonoua, à Divo, Daloa, Gagnoa, Ferkessedougou, à Bongouanou, etc, des domiciles brullés et des biens détruits; des morts et à Dimbokro, 4 personnes ont été consumées par le feu, dans l’ncendie d’une maison. La liste des drames et tragedies est très longue.  Les microbes, escortés par la gendarmerie et la police, ont causés beaucoup de dégats humains. Pour mieux accomplir son objectif, Dramane a ordonné que les microbes soient désormais habillés en tenues de la Gendarmerie; une stratégie de camouflage à l’image de la guerilla urbaine.

    Consequence, le scrutin du 31 Octobre a été bloqué sur l’étendu du territoire national car toutes les routes d’accès aux villes et villages étaient coupées par les manifestants, repondant à la désobéissance civile lancée par le Conseil National de la Transition (CNT).

    Pour donc palier à ce déficit electoral, le RDR et la CEI ont fait recours à certains de leurs militants, des vendeurs dans les kiosks et de tous ceux qui, bien que n’ayant aucune autorité à participer au processus éléctoral, pour s’impliquer afin d’aider dans ces pratiques frauduleuses de bourages des urnes dont les vidéos circulent sur les réseaux sociaux et que nous, cyberactivistes avons documentés pour servir de preuves et valoir à nos revendications futures.

    A la fin de la journée, des resultats frauduleux vont être annoncés, tels que, dans certaines zones: 30,441 inscrits et 30,501 votants, ailleurs, 10,000 inscrits et 26,000 votants ainsi de suite.

    En outre, des faits étranges vont tirer notre attention. Le Président Henri Konan Bédié et le PM Affi N’guessan qui se sont retirés du scrutin vu les violences perpetrées par le regime, ont été considerés et leurs photos figuraient sur les bulletins de vote. Le President Henri Konan Bédié, ancien Chef d’Etat, a été attribué un record de 0,0 %, au PM Affi, 0,00% et a KKB 1,01%. Quant à Dramane Allassane, il est attribué le record Soviétique de 94%. Chose étrange et curieuse.

    A cet effet, cette mascarade élèctorale est innacceptable aux yeux du monde, invalidée par les observateurs de la CEDEAO et de l’Union Africaine presents en Côte d’Ivoire. Ces anciens alliés occidentaux ont du mal à accepter cette élèction. Dramane a tenté de valider cette election en invitant ces amis Journalistes à Abidjan pour sortir un rapport en tant qu’observateurs de cette mascarade, en leur donnant à chacun la somme de 300.000 Euros. Par conséquent, ni la CEI ni le Conseil Constitutionel n’arrivent pas à proclaimer des resultats sérieux.  

    LES PRATIQUES DE DRAMANE ET SON STATUT ACTUEL

    Baillonner la population, intimider et installer la peur dans les coeurs du peuple, tuer et emprisonner ses opposants, sont les pratiques favorits de Dramane. Au lieu de négocier avec son opposition pour arriver à un accord, après la mise en place du CNT, Dramane joue au dur. Pour aggraver la situation, le Procureur Adou Richard sort pour annoncer des condamnations à vie des opposants et Leaders du CNT. Et pourtant, nous aurions cru que Adou Richard condamnerait les crimes perpetrés par les microbes qui ont endeuillé des milliers de families et les gendarmes qui habillent ces microbes avec des tenues militaires. Quelle lacheté et quel mépris envers la population Ivoirienne!

    Dramane est en position illégale et en conflict avec le peuple Ivoirien car constitutionellement, son mandat est terminé et il ne joui plus de la caution et de la confiance du peuple.

    Que ceux qui peuvent encore donner des conseils à Dramane, le fasse. Que la CEDEAO et l’Union Africaine prennent leur responsabilité comme ils l’ont fait en 2011, pour aider la Côte d’Ivoire car tous y ont des ressortissants.  

    DRAMANE DOIT PARTIR

    Laurent Adjehi

    Auteur/Ecrivain

    President de GRADDH-AFRIQUE

    Edit. En Chef-ivoirenewsinfo.net-USA

    Tags:
    Recommended posts