• LE TESTAMENT DE Me ARSENE ASSOUAN USHER AU CENTRE DU DEBAT – MARDI 15 OCTOBRE 2020 A PARTIR DE 18H30 GMT 14H30 NEW YORK
  • EN EXCLUSIVITÉ, ce dimanche 11 octobre à 16h à New York – 22h à Paris, M. Bernard HOUDIN sera l’invité exceptionnel
  • Présidentielle en Côte d’Ivoire : la candidature indépendante de Kouadio Konan Bertin
  • WATCH DEMOCRACY GROW IN COLLABORATION WITH OTHER DIASPORA ORGANIZATIONS 2020 ANNUAL VIRTUAL CONFERENCE
  • ELECTION PRESIDENTIELLE COTE D’IVOIRE : LE CANDIDAT KOUADIO KONAN BERTIN (KKB) SERA NOTRE INVITE – MARDI 29 SEPT 2020 A PARTIR DE 22H GMT – 18H NEW YORK
  • Présidentielle en Côte d’Ivoire: KKB, un «gros caillou dans les souliers de Bédié»
  • ELECTION PRESIDENTIELLE GUINEE: Mme HABIBA SYLLA PARLE DU PROGRAMME ECONOMIQUE DE LA NGR – CE VEN 25 SEPT 2020 A PARTIR DE 19H (NEW YORK) – 23H GMT
  • Bruno Ben Moubamba EN EXCLUSIVITÉ, ce dimanche 27 septembre à 15h à New York – 21h à Paris, sur Afrique 2050 et Radio PDCI-RDA
  • DR FAYA MILLIMOUNO LEADER DU BLOC LIBERAL (BL) GUINEE EST NOTRE INVITE – LUN 07 SEP 2020 A PARTIR DE 22H45 GMT – 18H45 NEW YORK
  • MR ALPHA BALDE LEADER DU MOUVEMENT ALLIANCE POUR LA DEMOCRATIE – GUINEE (M.A.D) EST NOTRE INVITE VEN 14 AOUT 2020 A PARTIR DE 19H NEW YORK – 23H GMT
  • AFRICOM HOMESTEAD EXEMPTION A PHILADELPHIE IMMIGRES, REFUGIES AFRICAINS ET HAITIENS A PHILADELPHIE, CE PROGRAMME VOUS CONCERNE
  • EN EXCLUSIVITE : LE DOCTEUR JACQUES LEROUX SERA NOTRE INVITE SAMEDI 6 JUIN A PARTIR DE 13H NEW YORK – 17H GMT
  • AMBASSADE CI USA: Communiqué de la CERD-USA : retrait des cartes d’électeurs
  • LE CONSEIL DE LA DIASPORA IVOIRIENNE : COHESION SOCIALE ET TOLERANCE LE SAMEDI 17 OCTOBRE 2020
  • DR GNAKA LAGOKE ET DR ERIC EDI SONT NOS INVITE
  • JACQUESROGER SHOW : MR CLEMENT SEHI (Président fondateur de l’ONG desir de paix et d’avenir en côte d’ivoire ( DPA-CI) EST NOTRE INVITE
  • EMISSION SOLUTIONS : LE NATIONALISTE : NOTRE DEVOIRE D’ETRE UN MODELE DE L’ESPERANCE PROMISE A L’HUMANITE – 09 OCT 2020 A 21H30 NEW YORK
  • REGARDS2050 : Récentes divergences et dissidences au RACI, UDPCI et COJEP: Causes et impacts sur les Présidentielles.
  • COTE D’IVOIRE DIPLOMATIE : Isolé politiquement, Alassane Ouattara va-t-il se bunkeriser diplomatiquement ?
  • Un mandat court et une expulsion brutale pour le seul PDG Noir du secteur bancaire
  • LE 31 OCTOBRE 2020: DATE DE LA LIBERATION TOTALE OU LA PERTE DEFINITIVE DE LA COTE D’IVOIRE AUX MAINS DES APATRIDES.
  • LE DISCOURS D’INVESTITURE DU CANDIDAT KOUADIO KONAN BERTIN KKB LE DIMANCHE 4 OCTOBRE 2020
  • EN EXCLUSIVITÉ, ce dimanche 4 octobre à 17h à New York – 23h à Paris, M. Jean Louis MBADINGA et M. Jacques OKOUÉ-EDOU,
  • COTE D’IVOIRE : Kouadio Konan Bertin : « Personne ne peut me manipuler » JA
  • Côte d’Ivoire : la Cour africaine ordonne la réintégration de Laurent Gbagbo sur la liste électorale
  • Concertations au Mali: adoption d’une charte pour une transition de 18 mois

    By in Afrique share share share share share share share share share share share share share share share share share share

    RFI – 12/09/2020

    A l’issue de trois jours de discussions, la charte de transition a été présentée ce samedi soir à Bamako.

    Des représentants du CNSP, la junte au pouvoir au Mali lors d'une réunion avec une délégation de la Cédéao, le 22 août (image d'illustration)

    Le texte adopté ce samedi à Bamako fixe la durée de la transition à 18 mois et charge un comité formé par la junte de désigner un président civil ou militaire pour diriger cette transition.

    Il prévoit aussi trois organes de transition : le président et son vice-président ; le conseil national de transition regroupant 121 personnes réparties entre le M5 (coalition de l’opposition), les partis politiques, les journalistes, la société civile, les religieux, la diaspora, les jeunes et les femmes ; et enfin un Premier ministre à la tête d’un gouvernement de 25 membres.

    Le rapporteur de la réunion désigné par la junte assure que le document est adopté de facto par acclamation. Le chef de la junte, le colonel Assimi Goïta, s’est félicité des travaux lors de son discours de clôture.

    Ce qui nous attend à présent est tout aussi ardu. C’est-à-dire mettre en œuvre les résolutions issues de ces assises.

    Colonel Assimi Goïta

    RFI

    A l’inverse, des responsables du mouvement de contestation M5 ont fait entendre leurs critiques. « Ce n’est pas démocratique du tout. Le rapport général a été charcuté et ne correspond pas à ce qui a été dit dans les groupes de travail », a ainsi reproché Sy Kadiatou Sow, grande figure du mouvement démocratique. Dénonçant une « volonté du CNSP de confisquer le pouvoir », l’ancienne gouverneure de Bamako et ex-ministre a déclaré : « Nous n’adhérons pas à cette charte. »PUBLICITÉ

    L’ancien Premier ministre Moussa Mara pointe pour sa part qu’ « il y a des faiblesses dans la charte, c’est incontestable » mais il estime par ailleurs qu’ « il y a un minimum pour commencer ». Parmi ces faiblesses, il relève le problème de « la relation avec la Constitution de 1992 ». « On semble maintenir, compléter la Constitution alors qu’il y a des éléments dans la charte qui la contredisent », explique-t-il. Il est également sceptique sur « la notion de vice-président et ses rapports avec le président de transition ». Autre faiblesse, selon lui : le « collège pour choisir le président, dont on ne connaît pas le contenu et au conseil de transition, dont la répartition des sièges n’est pas indiquée ». Autant d’éléments, estime-t-il, qui peuvent « créer des difficultés entre les participants ».

    Recommended posts