• L’universitaire et homme politique Américano-Gabonais Daniel MENGARA sera l’invité d’Afrique 2050 (États-Unis) et Radio PDCI-RDA (Côte-d’Ivoire) ce samedi 11 juillet pour une émission spéciale.
  • AFRICOM HOMESTEAD EXEMPTION A PHILADELPHIE IMMIGRES, REFUGIES AFRICAINS ET HAITIENS A PHILADELPHIE, CE PROGRAMME VOUS CONCERNE
  • EMISSION SCA : LE COVID 19 EST UNE REALITE EN CI – DR MELANIE USHER EST NOTRE INVITEE – JEU 02 JUILLET 2020 A 19H GMT ET 15H (NY)
  • L’HONORABLE IBRAHIMA ABE SYLLA PRESIDENT DE LA NGR-GUINEE EST NOTRE INVITE VEN 26 JUIN 2020 A 19H – SERA T’IL CANDIDAT A L’ELECTION PRESIDENTIELLE D’OCTOBRE 2020???
  • Watch Democracy Grow Webinar Series on The New World Order ushered in by Covid-19
  • Chronologie de la Côte d’Ivoire (1958-2011)
  • AHMED TIDJANE SYLLA (UFR GUINÉE) EST L’INVITÉ DE JACQUES ROGER VEN 10 JUILLET 2020 A PARTIR DE 23H GMT – 19H NEW YORK
  • Washington, DC: Registre de condoléances en ligne et à l’Ambassade pour Amadou Gon
  • L’honorable KOUADIO Konan Bertin (KKB) est l’invité de Jacques-Roger de AFRIQUE2050 ce jeudi 9 Juillet 2020 – 00H GMT – 20H NYork
  • Côte d’Ivoire : le premier ministre et candidat à la présidentielle Amadou Gon Coulibaly est mort
  • COMMUNIQUE : DECES SURVENU LE 15 JUIN 2020 LE LIKOUA GNAORE
  • EMISSION : HANDICAP ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT INCLUSIF – MER 08 JUILLET 2020 A 17H00 NEW YORK – 21H GMT
  • POLITIQUE : L’ombre d’Houphouët-Boigny sur la politique ivoirienne, à six mois de la présidentielle
  • M. Bernard HOUDIN (Paris) et Dr Éric ÉDI (Philadelphie) sont les invités d’Afrique 2050 (États-Unis) et Radio PDCI-RDA ce samedi 4 juillet pour une émission spéciale.
  • EMISSION : HANDICAP ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT INCLUSIF – SOLIDARITE AUX VICTIMES DES CATASTROPHES NATURELLES
  • TECHNOLOGIE : Amazon rachète à la Sénégalaise Aicha Sarr sa startup Zoox à 1 milliard US Dollar
  • Facebook cède au boycott des annonceurs et à la campagne contre la diffusion de contenus litigieux
  • GUINEE – DR FAYA MILLIMOUNO LEADER DU (BLOC LIBERAL) ACCUSE D’ETRE UN ENSEIGNANT FICTIF REPOND CE MAR 30 JUIN LUN 19 JUIN 2020 A 18H30 NEW YORK – 22H30 GMT
  • AFRIQUE – La suspension du service de la dette par le G20 aura finalement un faible impact sur l’Afrique
  • Economie Guinée : 141 millions $ de la Banque mondiale pour promouvoir l’autonomisation des femmes et lutter contre la COVID-19
  • M. IMHOTEP BRUNO MOUBAMBA, INVITÉ D’AFRIQUE 2050 (ETATS-UNIS)/ RADIO PDCI-RDA (COTE-D’IVOIRE)
  • COMMUNIQUE/ DIASPORA COTE D’IVOIRE : OPERATION D’ENROLEMENT DES ELECTEURS- PRESIDENTIELLE 2020
  • COTE D’IVOIRE: VERS UNE LEGALISATION DE LA VIOLATION DES DROITS DE L’HOMME

    By in Politique share share share share share share share share share share share share share share share share share share

    C’est avec regret que nous assisttons, impuissants, depuis 2011, année de l’accession de Mr. Alassane Dramane Ouattara au pouvoir d’Etat, à des violations flagrantes des droits de l’homme en Côte d’Ivoire.

    Les enlevements, les emprisonements et tortures sont devenus la norme sous Alassane Dramane Ouattara.  Et pourtant, la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (DUDH) du 10 Décembre 1948, par la résolution 217 (III) A, stipule dans ses articles que:

    La France : pays des droits de l'Homme ou pays des droits humains ...

    Article 5: “Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.”

    Article 8: “Toute personne a droit à un recours effectif devant les juridictions nationales compétentes contre les actes violant les droits fondamentaux qui lui sont reconnus par la constitution ou par la loi.”

    Article 9: “Nul ne peut être arbitrairement arrêté, détenu ou exilé.”

    C’est pourquoi, nous sommes ahuris de constater qu’en fin de son mandat, à quelques 6 Mois des élèctions Présidendielles et surtout à une période aussi sensible de la pandémie du covid-19, ce regime puisse arrêter et incarcérer, le Cyber-Activiste Serges Koffi et le Sécrétaire Général de EDS, la plateforme de l’opposition significative, Mr. M’Ponon Etienne.

    En effet, après la crise post-électorale de 2010-2011 qui a entraîné en Côte d’Ivoire plusieurs milliers de morts, force est de constater avec stupéfacction, que le pouvoir Ivoirien qui ne cesse de parler de reconciliation et de vivre ensemble, se comporte avec mépris envers les Ivoiriens. Il continue avec les pratiques d’intimidation, de poursuite et d’ emprisonnement des opposants en violation de leurs droits, d’où l’enlevement et l’incarcération du Cyber-Activiste Serges Koffi et du Sécrétaire Général de EDS, Mr. M’Ponon Etienne.

    Nous voulons à titre d’illustration, rappeler:

    • sans procès de plusieurs centaines de civils dépuis 2011,
    • La détention de plusieurs dizaines de militaires tels que le Gl Dogbo Blé Bruno; les Commandants Jean-Noel Abéhi, Anselme Séka Yapo et bien d’autres alors que leurs chefs hiérarchiques à qui ils répondaient: (Chefs d’Etat majors et commandants superieurs de la gendarmerie) ont été promus à des postes d’Ambassadeurs,
    • La détention arbitraire sans procès depuis le 23 Décembre 2019 des parlementaires et autres responsables politiques issus du parti politique GPS,
    • L’intimidation et l’emprisonnement des opposants tels que Assoa Adou (Sécrétaire Général du FPI), Jacques Mangoua (Vice-President du PDCI-RDA), et de bien d’autres.
    • Vu que toutes ces intimidations et arrestations ont lieu dans un seul camps depuis 2011 alors que la crise post-électorale a opposé deux fractions rivales,
    • Vu l’impossibilité à tout opposant à s’exprimer librement sans être poursuivi et emprisonné,
    • Vu la gravité des conditions de détention de ces prisonniers politiques et militaires en cette période du Covis-19;
    • Vu la violation flagrante des droits de l’hômme de tous ces prisonniers politiques et militaires;

    GRADDH-AFRIQUE exige:

    1. L’arrët immédiat des intimidations et arrestations arbitraires des opposants Ivoiriens,
    2. La libération immédiate et sans condition des prisonniers politiques détenus sans procès dépuis 2011,
    3. La libération immédiate et sans condition des militaires emprisonnés injustement,
    4. La libération immédiate et sans condition des parlementaires et autres cadres issus des partis politiques de l’opposition.
    5. La liberation immédiate et sans condition de Serges Koffi et du SG de EDS, Etienne M’Ponon, et
    6. Enfin, l’instauration en Côte d’Ivoire par le gouvermenent d’un cadre de vie qui garantit le respect strict DES DROITS de tout citoyen quelque soit son idéologie politique.

    Fait aux USA le 5 Mai 2020

    Le bureau de GRADDH-AFRIQUE -USA

    Le President, Laurent Adjehi

    Tags:
    Recommended posts