• Watch Democracy Grow Webinar Series on The New World Order ushered in by Covid-19
  • Côte d’Ivoire:Voici comment Erika Duparc est devenue millionaire sans rien faire
  • Dr Hervé LINGA (membre du PDG) et M. Sylvain NDONG (Opposition) sont les invités d’Afrique 2050 (États-Unis) et Radio PDCI RDA
  • Emission: REGARDS 2050 – du 21 mai 2020 à 20h30
  • EMISSION “PATATES CHAUDES” – CE SOIR 22 MAI 2020 A PARTIR DE 18H30 GMT – 14H30 NEW YORK
  • COTE D’IVOIRE: VERS UNE LEGALISATION DE LA VIOLATION DES DROITS DE L’HOMME
  • ECONOMIE : Jeff Bezoz, premier homme à la fortune évaluée à 1000 milliards de dollars… depuis Kankan Moussa
  • La France signe l’acte de décès du Franc CFA (UEMOA)
  • Covid-19: The New York forum institute de Richard Attias réunit 5 chefs d’Etat
  • GESTION PUBLIQUE : Quatre présidents africains dénoncent l’inéquité du système économique actuel dans cette pédiode de Covid-19
  • Sommet. À l’OMS, la Chine s’empresse de combler le vide laissé par les États-Unis
  • Finance UEMOA : les Etats ont mobilisé 1173 milliards FCFA dans le cadre des émissions de bons sociaux covid-19
  • Ghana : l’échangeur à trois niveaux de Tema – Accra, financé par le Japon, est ouvert à la circulation
  • AFRICA : Denis Mukwege: Africa’s COVID-19 figures low but vigilance needed
  • USA : Schumer: Trump’s statements on hydroxychloroquine ‘is reckless, reckless, reckless’
  • EMISSION : HANDICAP ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT INCLUSIF – MER 20 MAI 2020 A 17H00 NEW YORK – 21H GMT
  • En Ethiopie, 23 euros par mois pour confectionner des vêtements Calvin Klein
  • USA : Obama reminds us what a US president should sound like
  • CORONAVIRUS: There is a cure’: California biotech company claims it’s discovered an antibody that can block ‘100%’ of coronavirus infections
  • COVID-19 : 1680 morts supplémentaires aux États-Unis en 24 h
  • USA : Economic Policy House Democrats pass $3 trillion coronavirus relief bill despite Trump’s veto threat
  • Côte d’Ivoire : le Service américain des douanes se penche sur le travail forcé des enfants dans le cacao

    By in Agriculture Côte d’Ivoire share share share share share share share share share share share share share share share share share share

    (Agence Ecofin) – Le Service américain des douanes et de la protection des frontières (CBP) a envoyé ce mois, des questionnaires aux négociants de cacao afin de se renseigner sur d’éventuels cas de travail forcé des enfants dans leur chaîne d’approvisionnement en Côte d’Ivoire. C’est ce que rapporte Reuters qui cite des sources proches de l’industrie ayant requis l’anonymat.

    Cette démarche fait suite à la pression de deux sénateurs américains et de trois organismes de défense des droits humains qui demandaient des mesures de la part de l’organisme pour bloquer les importations de cacao issu du travail forcé des enfants.

    Dans les détails, le CBP demande notamment aux négociants de fournir des cartes avec des coordonnés GPS de tous leurs fournisseurs, une liste de leurs partenaires entre 2017 et 2019 et des audits réalisés par des organisations de certification. D’après Reuters, les entreprises ayant reçu les questionnaires exportent environ 90 % du cacao ivoirien et comprennent notamment Cargill, Barry Callebaut, Olam, Sucden et Ecom.  

    Pour Richard Scobey, président de la Fondation mondiale du cacao (WCF), le travail forcé des enfants reste encore un phénomène rare dans la filière cacao en Côte d’Ivoire.

    En effet indique le responsable qui mentionne une étude parue en 2018, seulement 2 000 enfants sur les 1,2 million travaillant dans les plantations de cacao en Côte d’Ivoire peuvent être considérés comme faisant objet de travail forcé dans la mesure où la majorité exerce dans les exploitations familiales.

    Pour rappel, le CBP dispose de l’autorité nécessaire pour bloquer les importations de cacao si les informations confirment qu’elles proviennent d’un travail forcé. En 2019, l’organisation avait interdit l’importation de l’or provenant des mines artisanales de la RDC et de diamants du Zimbabwe parce qu’elle suspectait l’emploi de travailleurs forcés dans la chaîne de production.

    Tags:
    Recommended posts