• CI : Le Premier Ministre Amadou GON Coulibaly annonce un plan de soutien à l’économie nationale de 1700 milliards de fcfa
  • AFFAIRE : DUNCAN “Le Covid-19 ne rentrera pas en Côte d’Ivoire” CE QUE J’EN PENSE – JACQUES-ROGER
  • BCEAO : Lutte contre la propagation du COVID-19 : la BCEAO prend d’importantes mesures pour la promotion des paiements électroniques (Communiqué)
  • BLOG : CRISE SANITAIRE DU CORONAVIRUS EN CÔTE D’IVOIRE SUR FOND DE GUERRE LARVÉE GON-HAMBAK. (CHRIS YAPI)
  • MME JEANNETTE KAH LEGUIL SERA L’INVITEE DE SOLANGE – MER 01 AVRIL 2020
  • OPINION: VOICI POURQUOI LES IVOIRIENS DEVRONS PAYER LES FACTURES. (Une analyse de Ahouman Gaël Lakpa)
  • Coronavirus : Marine Le Pen trouve légitime de se demander si le virus ne s’est pas «échappé» d’un laboratoire
  • CAMEROON : Mystère.En pleine crise du Covid-19, où est passé le président camerounais ?
  • Déclaration du 1er ministre relative à la riposte contre le COVID19. Mes points de satisfaction et de déception.
  • Pape Diouf victime du Covid-19
  • Coronavirus : la “pire crise mondiale” depuis 1945
  • Economie: Nigeria : le gouvernement annonce un moratoire de trois mois sur les recouvrements de microcrédits
  • Politique : Touché par une grâce présidentielle, Hama Amadou libéré au Niger
  • BLOG : OUATTARA EST SEULEMENT INTERESSÉ AUX RICHESSES DE LA CÔTE D’IVOIRE ET NON À LA BONNE GOUVERNANCE
  • Covi19 : Le Nigeria refuse l’aide internationale et préfère compter sur ses milliardaires
  • Canada. L’épouse de Justin Trudeau guérie du coronavirus
  • Côte d’Ivoire : le Service américain des douanes se penche sur le travail forcé des enfants dans le cacao
  • Le Tchad lance une nouvelle offensive militaire après l’attaque de Boma par Boko Haram
  • Covid-19 : confiner l’Afrique, mission impossible
  • Coronavirus: la Cnuced propose un plan de soutien de 2500 milliards de dollars pour le Sud
  • PANDÉMIE DE COVID-19 Entre la Chine et les Etats-Unis, la guerre froide du coronavirus

    By in Economie share share share share share share share share share share share share share share share share share share

    Philippe Bernard

    Alors que l’économie européenne plonge et que la gestion de Donald Trump est chaotique, Pékin affirme avoir vaincu le virus et mène une offensive diplomatique pour vanter son modèle, estime dans sa chronique Philippe Bernard, éditorialiste au « Monde ».

    Chronique. C’est un fait historique admis : les Etats-Unis ont éclipsé l’hégémonie de l’Europe sur le monde à partir de leur entrée dans la guerre de 14-18. Les historiens de demain retiendront-ils la pandémie de Covid-19 de 2019-2020 comme l’événement ayant accéléré l’émergence de la Chine en tant que leader de la planète au détriment de l’Amérique ? Impossible de répondre à cette question en pleine crise sanitaire mondiale, sans réelle visibilité ni sur sa durée ni sur l’ampleur réelle des dégâts.

    Mais le simple fait que cette question puisse être posée sans provoquer de haussement d’épaules donne une idée de l’ébranlement planétaire que nous vivons. Après la crise financière de 2008, « la perception d’une perte du prestige et de la puissance des Américains avait déjà incité la Chine à défier les Etats-Unis, rappelle l’historien américain Hal BrandsAujourd’hui, le pays qui prétend conduire le monde gère de façon particulièrement décevante la plus grande crise mondiale de ce siècle. Nul douteque le coronavirus va inciter de nouveau les Chinois à discréditer et à supplanter la domination américaine sur les affaires du monde ».Article réservé à nos abonnés Lire aussi  Face à l’épidémie de coronavirus, les failles du système de santé chinois

    Probablementne faut-il pas trop se laisser impressionner par la tapageuse « diplomatie du masque de protection », ce soft power déployé par Pékin pour faire oublier sa responsabilité dans la prolifération du virus. Les avions dépêchant matériel sanitaire et équipes médicales vers l’Italie et la France, mais aussi la Serbie ou le Liberia, participent de la tentative du régime chinois de faire oublier les aspects de la pandémie mettant en cause son culte du secret et son autoritarisme. La Chine affirme avoir terrassé le virus et se pose désormais en Bon Samaritain, au moment même où l’Europe et les Etats-Unis, déstabilisés et affaiblis, encaissent à peine le choc.

    Surveiller des millions de personnes

    L’Union européenne, qui a envoyé 50 tonnes de matériel en Chine, en février, se montre nettement moins efficace dans l’art de valoriser ses marques d’« amitié ». Qui se souvient que quatre-vingts pays, dont la France, ont alors envoyé masques et gel désinfectant à Wuhan, dans les avions destinés à rapatrier leurs ressortissants ? « Remercier la gentillesse par un acte de bonté plus grand est une tradition chinoise », commente aujourd’hui, grand seigneur, le porte-parole du ministre des affaires étrangères chinois en citant Confucius : « Tu me lances une pêche et je t’offre du jade blanc en signe d’amitié. » Le message de Pékin est clair : efficacité supérieure d’un système capable de confiner et de surveiller des millions de personnes, générosité d’une superpuissance désormais incontournable.

    LE MONDE – La suite est réservée aux abonnés.Déjà abonné ? Se connecter

    Tags:
    Recommended posts